jeudi 17 août 2017

Pakistan: l’armée à l’offensive

Près de100.000 civils ont fui l’escalade annoncée de l’offensive militaire pakistanaise contre les rebelles islamistes talibans et d’Al-Qaïda, dans une zone tribale du nord-ouest, à la frontière de l’Afghanistan. Le Pakistan a annoncé vouloir «détruire» une fois pour toutes les repaires des islamistes, accusés de multiples attentats, dans ce qui était devenu depuis 2001 leur principal sanctuaire dans le pays.

Les deux principales villes du Waziristan du nord, Miranshah et Mir Ali, «ont déjà été bouclées et des fantassins y arriveront une fois les civils partis», a précisé le responsable local des services de sécurité. «Les troupes au sol iront d’abord dans les grandes villes, puis les faubourgs, puis les villages et les zones de montagnes».
Il a dit s’attendre à de la résistance des rebelles «dans les faubourgs des villes et les montagnes», affirmant que l’opération continuerait «jusqu’à l’élimination du dernier terroriste». «La stratégie est de nettoyer tout le Waziristan du nord. Cela prendra du temps et je ne peux pas vous dire combien, mais nous irons jusqu’au bout et serons sans pitié», a-t-il ajouté.
La porosité de la frontière, tout comme l’existence de nombreux repaires islamistes plus discrets dans d’autres régions incitent les analystes locaux à la prudence sur les effets de cette opération.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.