vendredi 20 octobre 2017

Nigeria : Vers la guerre totale

Le président nigérian, Goodluck Jonathan, a annoncé avoir ordonné «une opération à grande échelle pour mettre fin à l’impunité des terroristes sur (son) sol» et promis de faire libérer les 219 lycéennes encore détenues par la secte islamiste, Boko Haram. «Je suis déterminé à protéger notre démocratie, notre unité nationale et notre stabilité politique en menant une guerre totale contre le terrorisme», a déclaré Goodluck Jonathan dans un discours retransmis à la télévision.

L’expression «guerre totale» a été utilisée par le président tchadien Idriss Déby lors d’un sommet organisé à Paris à la mi-mai, visant à définir une stratégie commune aux pays de la région pour combattre Boko Haram.
Les forces de sécurité, a dit le président nigérian, seront autorisées à utiliser «tous les moyens nécessaires dans le cadre de la loi pour assurer que ce soit fait. Je peux vous assurer (…) que ces voyous seront chassés. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais nous n’épargnerons aucun effort pour atteindre ce but.»
Il n’a pas donné de détail sur cette offensive. L’état d’urgence a été déclaré dans le nord-est du pays où sévit Boko Haram. Une opération militaire y est en cours depuis un an.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.