samedi 19 août 2017

Afghanistan: élections mises en doute

L’élection présidentielle organisée en Afghanistan a été marquée par un important niveau de fraudes, estime la commission des recours électoraux, précisant que tous les bulletins illégaux seront exclus du décompte.

Le résultat définitif de ce scrutin ne devrait pas être connu avant plusieurs semaines et l’acheminement à Kaboul de toutes les urnes collectées dans des régions reculées du pays. «Je tiens à dire qu’il y a eu une fraude électorale et qu’elle n’a probablement pas été d’une ampleur limitée», a déclaré devant la presse Abdul Satar Sadaat, président de la commission indépendante des recours électoraux.
Un second tour sera organisé à la fin du mois de mai si aucun des candidats en lice n’obtient la majorité absolue des suffrages lors du premier tour. Les résultats préliminaires donnent l’avantage aux anciens ministres des Affaires étrangères, Abdullah Abdullah et Zalmay Rassoul, ainsi qu’à l’ancien ministre des Finances, Ashraf Ghani.
Il est encore trop tôt pour dégager une tendance à partir de quelques bureaux de vote de Kaboul. La précédente élection en 2009, qui avait vu Hamid Karzaï obtenir un second mandat, avait été marquée par une fraude massive et des bourrages d’urnes.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.