mardi 12 décembre 2017

Immobilier : L’été refroidit la demande

En juin 2014, la demande nationale en location saisonnière a augmenté de 15% dans les villes balnéaires et à Marrakech. Cet intérêt estival a eu une répercussion négative sur les ventes et locations du Royaume qui sont respectivement en baisse de 10% et 17%. Une hausse de sollicitation pour les terrains a été observée à Casablanca. Quant à Marrakech, ce sont ses maisons qui ont connu cet enchérissement. La ville de Mohammedia a vu son m2 passer de 10.675 DH à 10.338 DH soit une baisse de 3,16%.

Cette décote a touché aussi la ville d’Essaouira, faisant descendre le mètre carré à 11.376 DH. Les autres villes du Maroc ont connu une augmentation du prix du m2. Tanger, qui avait connu, le mois dernier, une hausse de 4,11%, continue sur sa lancée avec son m2 à 10.502 DH. Le m2 à Fès devrait retrouver son niveau de 2013 d’ici la fin de l’année, vu qu’il a dépassé les 5.800 DH (+2,26%). Les capitales du sud, Marrakech et Agadir, ont connu une faible montée du prix de leur m2 à respectivement 13.352 DH et 12.394 DH. La commune urbaine de Rabat vit toujours un état de saturation de son marché avec un faible accroissement de 0,25%, soit un m2 à 13.352 DH. Après une longue baisse lors du 1er semestre 2014, le prix du m2 casablancais a repris des couleurs. Grâce à cette hausse de 1,90%, il retrouve son niveau de janvier 2014.

Voir aussi

Inwi : Fin de mandat pour Frédéric Debord

Au terme du Conseil d’administration (CA) de Wana Corporate, sous la présidence de Nadia Fassi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.