samedi 21 octobre 2017

Energie : Le vrai rôle du CRED

Le Comité de réflexion sur l’électronucléaire et le dessalement de l’eau de mer par la voie nucléaire (CRED) joue, selon Abdelkader Amara, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, un rôle important dans la mise en œuvre des priorités de la stratégie énergétique nationale, notamment dans son volet visant à doter le Maroc d’un mix énergétique et d’assurer la sécurité d’approvisionnement en énergie.

L’adoption l’an dernier, par les deux Chambres du Parlement, du projet de loi n° 142-12 relative à la sûreté et à la sécurité nucléaire et radiologique et à la création de l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaire et radiologique représente un avantage fondamental pour le Maroc en ce sens que cette loi permet au Royaume de se doter d’un cadre juridique et législatif répondant aux standards internationaux. D’ailleurs, des mesures avancées sont entreprises en préparation de l’évaluation internationale des infrastructures nationales par des experts de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), dans le cadre de la mission INIR (Integrated Nuclear Infrastructure Review) en octobre prochain.

Voir aussi

Inwi : Fin de mandat pour Frédéric Debord

Au terme du Conseil d’administration (CA) de Wana Corporate, sous la présidence de Nadia Fassi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.