lundi 23 octobre 2017

Efficacité énergétique La stratégie marocaine en question

L’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (Aderee) devrait bientôt présenter le bilan des états généraux de l’efficacité énergétique lancés en début d’année.

L’Agence, dirigée par Saïd Mouline, a d’ores et déjà identifié plusieurs grands secteurs pour économiser 12% en 2020 et 15% en 2030 de l’énergie consommée, particulièrement par l’agriculture. Pour parvenir à ces économies, l’Aderee veut notamment remplacer les vieilles pompes à eau fonctionnant au gaz et au diesel par des pompes solaires. «Nous mobilisons 400 MDH de subventions pour aider les agriculteurs à passer le cap», explique Mouline. «Dès le début de 2014, les petits exploitants pourront souscrire un emprunt auprès du Crédit agricole, accompagné d’une subvention issue du Fonds pour le développement agricole pouvant aller jusqu’à 50% du coût de l’investissement».
Près de 8.000 petites et moyennes exploitations devraient pouvoir mettre en place des pompes écologiques. À noter que le passage du gaz au solaire sera également un soulagement pour l’État marocain qui subventionne 100 dirhams par bouteille de gaz. «Or, certaines exploitations consomment 30 bouteilles par semaine pour le pompage», explique encore Mouline.

Voir aussi

Inwi : Fin de mandat pour Frédéric Debord

Au terme du Conseil d’administration (CA) de Wana Corporate, sous la présidence de Nadia Fassi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.