vendredi 15 décembre 2017

Terrorisme : Démantèlement à Mellilia

L’Espagne a annoncé, mardi 24 février, avoir démantelé un réseau de recrutement de jeunes femmes pour le compte du groupe Etat islamique (EI), notamment via Facebook et arrêté quatre personnes dont deux au préside occupé de Mellilia.
Les deux personnes arrêtées à Mellilia «sont les responsables de la création et de l’administration de plusieurs plates-formes Internet par le biais desquelles ils diffusaient tout type de matériel de propagande», en particulier pour le groupe Etat islamique, selon le ministère espagnol de l’Intérieur.

L’un de ces deux derniers suspects, «qui s’était défini dans un reportage de la chaîne américaine CNN comme un sympathisant de l’Etat islamique», est décrit comme offrant «un profil typique de l’acteur solitaire, c’est-à-dire passé de la consommation de la propagande pro-terroriste au prosélytisme intense».
L’autre suspect diffusait du matériel vidéo pour recruter de nouveaux jihadistes, selon le ministère espagnol de l’Intérieur.
Des perquisitions ont été ordonnées à leurs domiciles respectifs. Selon les autorités espagnoles, une centaine d’Espagnols auraient rejoint les rangs de «milices jihadistes» en Irak ou en Syrie, un chiffre relativement faible par rapport aux milliers de Français, Britanniques ou Allemands qui sont partis au «djihad».

Voir aussi

Première au Maroc : Le Moroccan Business Bridge

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM, patronat marocain) et le ministère des Marocains …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.