mercredi 23 août 2017

Sidi et Moulay : La loi devant une commission parlementaire

Le projet de loi qui vise à supprimer les surnoms de Sidi, Moulay, Chrif et Lalla, donnés par certaines familles aux nouveau-nés lors de leur inscription sur le registre d’état civil, n’a pas été adopté du fait du refus des députés (et de la majorité et de l’opposition) de voter pour. Les groupes de la majorité préfèrent le soumettre, pour plus de précision, à l’appréciation de la commission de la justice et de la législation.
Pour Abdelhadi Khaïrate, membre du groupe USFP à la Chambre des représentants et auteur de ce projet de loi, Sidi, Lalla et Chrif renvoient au temps de l’esclavage et sonnent mal avec l’esprit du temps.

Le chef du groupe PJD à la Chambre des représentants a quant à lui rappelé, en proposant de soumettre ce projet de loi à l’appréciation de la commission de la justice et de la législation, que le ministère de l’Intérieur avait émis deux notes proposant justement la suppression des surnoms de Sidi et de Moulay accompagnant les noms des nouveau-nés.

Voir aussi

Ordre des architectes : Nekmouch nouveau président

Azzedine Nekmouch a été désigné, mercredi 3 mai,  nouveau président de l’Ordre national des architectes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.