lundi 21 août 2017

Sécurité : L’université n’est pas un no man’s land

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Lahcen Daoudi, a reconnu, lors de sa rencontre avec les médias, dans le cadre du Forum MAP, l’existence de la violence dans nos universités. Il a même reconnu qu’il s’agissait là d’une problématique grave. Et d’expliquer: «L’extrémisme se sert de la violence pour changer les situations».

Daoudi a cependant refusé que la sécurité au sein de nos universités soit l’apanage des doyens, au lieu des sécuritaires. «L’université, a-t-il matraqué, fait partie de la société marocaine et ne peut en aucun cas devenir un no man’s land».

Voir aussi

Ordre des architectes : Nekmouch nouveau président

Azzedine Nekmouch a été désigné, mercredi 3 mai,  nouveau président de l’Ordre national des architectes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.