vendredi 20 octobre 2017

Ouverture de l’année judiciaire

L’année judiciaire, placée sous le signe «Le capital immatériel vecteur de l’efficience judiciaire», a été ouverte le 27 janvier à Rabat, sur ordre de SM Mohammed VI. Dans son discours d’ouverture, le Premier président de la Cour de cassation, Mustapha Farès, a souligné que cet événement s’inscrivait dans le cadre de la poursuite des efforts entrepris pour la mise en œuvre d’une justice indépendante, intègre et efficiente. M. Farès a par ailleurs rappelé les efforts déployés par la Cour de cassation pour moderniser la structure numérique, renforcer les instruments d’écoute et d’orientation et améliorer l’accès à l’information.

Près de 2.000 plaintes, a révélé M. Farès, ont été reçues au cours de l’année 2014 par le cabinet de la présidence, examinées et orientées vers les services concernés. C’est en quelque sorte une «assistance juridique», a commenté le 1er président de la Cour de cassation.

Voir aussi

Décompensation du gaz butane : Pas avant 2019

Le gouvernement ne procèdera pas à la réforme du système de compensation du gaz butane …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.