lundi 11 décembre 2017

Marocaines à Ouagadougou : Plus de peur que de mal

Deux femmes du CNDH ont été assiégées momentanément, jeudi 30 octobre, dans un hôtel partiellement incendié par les manifestants à Ouagadougou. Il s’agit de Nabila Tber et de Meryem Bouayad qui encadraient un séminaire pour des représentants des institutions africaines des droits de l’Homme.

Les deux Marocaines ont pu entrer en contact avec les responsables de l’ambassade du Maroc au Burkina qui a dépêché un de ses diplomates pour les récupérer vers l’ambassade du Maroc. Les deux représentantes et d’autres Marocains sont accueillis à la résidence de l’ambassadeur, Fehrat Bouazza.

Voir aussi

«Attahouna» (Le Moulin) : El Berini raconte la vie politico-médiatique

Le journaliste Mohamed El Berini vient de publier son nouveau roman. Baptisé «Attahouna» (le moulin), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.