mercredi 18 octobre 2017

Laâyoune : Haidallah inhumé

Face au refus de la famille Haidallah de recevoir la dépouille de son fils Mohamed Lamine, décédé des suites des coups et blessures qu’il avait échangés, le 8 février, avec deux employés d’un magasin de couture à Laâyoune, actuellement arrêtés et déférés devant la justice, les autorités de cette ville ont pris en charge l’inhumation du défunt, ce dimanche 22 février, sur ordre du parquet général.

La cérémonie d’inhumation s’est déroulée en présence de représentants de la délégation du ministère des Habous et des Affaires islamiques et d’une foule de prédicateurs et d’imams de mosquée, outre les autorités locales, conformément à la décision du parquet général. Cette décision a permis de barrer la route à toute récupération par le Polisario de la cérémonie d’enterrement à des fins politiciennes abjectes, comme il a essayé vainement de le faire depuis le 8 février, date à laquelle le défunt a été blessé par deux employés d’un magasin de couture et évacué vers l’hôpital Hassan II d’Agadir où il a rendu l’âme.

Voir aussi

Décompensation du gaz butane : Pas avant 2019

Le gouvernement ne procèdera pas à la réforme du système de compensation du gaz butane …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.