jeudi 17 août 2017

Amazigh : Belmokhtar, le 1er ?

La première fois qu’il a été question d’amazigh dans l’enseignement supérieur, c’est bel et bien à l’Université Al Akhawayne, a expliqué le ministre de l’Education nationale pour rassurer une enseignante soucieuse de l’avenir de cette langue. Devant un parterre de journalistes et d’acteurs associatifs, Rachid Belmokhtar a confié:

«C’est moi qui ai introduit l’amazigh à Al Akhawayne, sans pression, ni contrainte de quiconque, conscient que notre culture est ancrée dans la culture amazighe et conscient aussi de la place de l’amazigh à l’école».

Voir aussi

Ordre des architectes : Nekmouch nouveau président

Azzedine Nekmouch a été désigné, mercredi 3 mai,  nouveau président de l’Ordre national des architectes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.