Automobile | “Adient” se dotera d’une nouvelle usine à Kénitra

Adient nouvelle usine à Kénitra

L’équipementier automobile américain Adient compte investir 15,5 millions d’euros (M€) pour mettre en place une nouvelle unité de production de coiffes à la Zone d’accélération industrielle à Kénitra et ce, suite à un protocole d’accord signé, lundi à Rabat, avec le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique.

En vertu de ce protocole d’accord, paraphé par le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, et le vice-président Exécutif EMEA du groupe Adient, Michel Berthelin, ce leader mondial du segment des sièges automobiles renforce ses activités au Maroc à travers un important programme d’investissement portant notamment sur cette usine de fabrication de coiffes pour les clients du groupe (PSA, VW et Toyota).

Ladite unité, qui sera réalisée sur un terrain de 24.500 m², permettra de générer 1.600 emplois et un chiffre d’affaires à l’export de 60 M€ pour servir 750.000 véhicules.

En outre, l’accord prévoit le lancement d’un écosystème fournisseurs visant à assurer le développement de la chaine de valeur automobile au Maroc et à confirme la volonté du groupe de localiser de nouvelles activités au Maroc incluant notamment les appui-têtes et les accoudoirs.

Adient compte aussi créer un centre technique et d’ingénierie de coiffe au Maroc pour le développement et le design produit. Premier de son genre dans le Royaume, ce centre technique permettra de générer 50 postes d’ingénieurs.

“Cet investissement atteste de la confiance que témoignent les investisseurs de renommée au Maroc qui se positionne désormais en tant que plateforme de production et d’exportation d’équipements et de véhicules automobiles”, s’est félicité M. Elalamy qui s’exprimait à cette occasion. Et de souligner que ce projet d’envergure permettra de renforcer l’intégration et la compétitivité du secteur de l’automobile au Maroc.

Ces projets, a-t-il soutenu, s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie de long-terme du groupe Adient dans le Royaume et confortent la compétitivité de l’offre Maroc et la qualité de son capital humain.

Pour sa part, M. Berthelin a indiqué que l’équipementier Adient est reconnaissant au Maroc de lui ouvrir ses portes un peu plus encore dans cette deuxième phase de son développement.

“Cet accord va favoriser notre ambitieuse expansion de production dans les coiffes de sièges et dans le développement du savoir-faire technique associé. Le Maroc, en plus d’une situation géographique favorable, c’est une main-d’œuvre dynamique, ayant bénéficié d’une formation de qualité”, a-t-il poursuivi.

En 2018, le groupe Adient avait acté sa première présence au Royaume avec l’inauguration de sa 1ère usine à Atlantic Free Zone (AFZ), d’une superficie de 8.500 m² sur un total de 18.000 m², nécessitant un investissement de 150 millions de dirhams et employant 245 personnes à date.

L’usine, constituant la première filiale d’Adient en Afrique du Nord dénommée “Lamination Automotive Fabrics”, est spécialisée dans le laminage de tissus pour les sièges automobiles et fournit des OEM tels que Renault, PSA, Opel, BMW et Nissan.

LR/MAP

Voir aussi

Maroc Fmi

LPL | Le Maroc rembourse par anticipation 8,4MMDH au Fonds Monétaire International

Le Maroc a procédé le 21 décembre 2020, au remboursement par anticipation au Fonds Monétaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.