Le Maroc insiste à Addis-Abeba sur l’impératif d’un soutien financier et technique constant au CDC-Africa

Le Maroc insiste à Addis-Abeba sur l’impératif d’un soutien financier et technique constant au CDC-Africa

Le Maroc a insisté, jeudi à Addis-Abeba, sur l’impératif d’un soutien financier et technique constant au Centre Africain pour le Contrôle et la Prévention des maladies (CDC-Africa).

Le CDC-Africa doit impérativement être doté d’un soutien financier et technique constant, a affirmé l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, lors d’une réunion par visioconférence du Comité des Représentants permanents de l’Union africaine (COREP), consacrée au suivi de l’évolution de la pandémie du COVID-19 dans le continent africain.

Le diplomate marocain qui s’est félicité des efforts hautement louables du CDC-Africa, a relevé l’importance pour la Commission de l’UA d’apporter davantage d’informations et de clarifications au prochain Conseil Exécutif de l’Union africaine sur le rôle du bureau de coordination du CDC-Africa à Addis-Abeba et la synergie entre les différents centres régionaux relevant de ce bureau, en particulier dans ces moments de défis sanitaires.

La délégation marocaine a d’autre part appelé à la création d’une plate-forme d’expertise africaine dédiée à la recherche pour la lutte contre les épidémies, notant que cette structure aura également pour mission l’accompagnement des Etats membres dans leur politique de contrôle et de prévention des épidémies.

Évoquant l’évolution de la pandémie sur le Continent, la délégation marocaine a souligné l’importance d’élargir le dépistage dans les pays africains, dont le nombre reste très bas, soit 7 millions à ce jour sachant que la population africaine est de 1,2 milliard d’habitants.

L’importance de cette opération de dépistage est vitale pour repérer les foyers d’infections et faciliter l’intervention des autorités compétentes pour juguler la propagation du coronavirus, a relevé le Représentant Permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU.

De son côté, la Commissaire aux affaires sociale de l’UA, Amira El Fadil a fait une présentation sur le taux d’infection en Afrique, les mesures entreprises par le CDC-Africa, la mobilisation des fonds dans le cadre du fonds spécial de lutte contre la Covid, ainsi que l’aide reçue par le CDC-Africa.

A cet égard, elle s’est félicitée de l’initiative royale envers les pays africains et la Commission de l’UA en apportant une aide substantielle pour accompagner les pays africains dans la lutte contre cette pandémie.

Pour rappel, le Maroc avait appelé, depuis l’apparition des premiers cas de coronavirus, à la création d’un fonds spécial dédié à la prévention et la lutte contre les épidémies en Afrique, ainsi que la création d’une plateforme d’experts africains en matière de lutte contre les épidémies en vue de permettre au Continent de se prendre en charge et de faire face aux défis sanitaires futurs.

LR/MAP

Voir aussi

Algérie | Lourdes peines pour des anciens hauts responsables de l’ère Bouteflika

Algérie | Lourdes peines pour des anciens hauts responsables de l’ère Bouteflika

De lourdes peines ont été prononcées, mercredi par le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.