dimanche 25 juin 2017

UGTM : Chabat en passe de perdre son emprise sur le syndicat

Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal (PI), Hamid Chabat qui a perdu beaucoup de sa popularité au sein du parti, risque de perdre le contrôle du bras syndical du PI. En l’espace d’un week-end, l’organisation syndicale a tenu deux congrès extraordinaires qui se sont soldés par l’élection d’un proche de Hamdi Ould Rachid (Enaâm Miyara) à la tête de l’UGTM, au moment où Mohamed Kafi Cherrat, qui fait partie du clan de Hamid Chabat, se considère toujours comme le SG légitime de l’UGTM. Le SG du PI a annoncé son intention de saisir la justice pour invalider l’élection de Miyara à la tête de la centrale syndicale inféodée au PI. De son côté, Miyara ne compte pas rester les bras croisés. Il promet à son  tour d’ester en justice contre Chabat et Cherrat. Les répercussions de la crise que vit l’UGTM, vont certainement se faire sentir sur le processus de réconciliation entamé tout récemment entre le clan de Hamid Chabat et celui d’Ould Errachid. Pour rappel, les pro-Chabat défendent l’idée de répartir les sièges au sein du Conseil national du parti selon les scores réalisés lors des dernières élections. Pour ses opposants -et à leur tête Ould Rachid- la répartition doit se faire d’un commun accord, en privilégiant les régions qui sont les plus représentées au Parlement.

ML

Voir aussi

Manifestations à Al Hoceima : La DGSN dresse le bilan des dégâts

Les opérations et interventions entreprises par les forces publiques visant à préserver la sûreté et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.