lundi 11 décembre 2017

Terrorisme à la Maison Blanche : Mbarka Bouaïda explique l’approche marocaine

Mbarka bouayda

Au Sommet de la Maison Blanche à Washington sur la lutte contre le terrorisme dans le monde, le Maroc a exposé son approche; un modèle apprécié et exportable.

Mbarka Bouaïda, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a exposé, devant les participants au Sommet de la Maison Blanche (18-20 février 2015) à Washington sur la lutte contre l’extrémisme violent, l’approche made in Morocco de lutte contre ce phénomène qui pose problème à l’ensemble de la communauté internationale et dont aucun Etat n’est à l’abri.

Une approche concluante

Le modèle marocain de lutte contre les combattants terroristes étrangers (CTE) est une réussite et est de ce fait exportable.

Il repose sur le triptyque sécurité, développement durable et sauvegarde des valeurs cultuelles pour combattre le terrorisme. Mbarka Bouaïda, qui a présidé la délégation marocaine au Sommet de la Maison Blanche à Washington, a présenté l’approche concluante du Royaume en matière de lutte contre le terrorisme violent, dont l’objectif est de mener une réflexion sur les moyens de lutter et d’éradiquer le fléau dans le monde. Elle a mis en exergue l’initiative lancée conjointement avec les Pays-Bas, dans le cadre du Forum global de lutte contre le terrorisme. Cette initiative, qui s’est avérée on ne peut plus concluante, puisqu’elle fait preuve d’une capacité d’anticipation. Car la problématique, a encore dit la ministre, revêt un caractère prioritaire pour la communauté internationale.

La riposte du Maroc

Preuve en est les nombreuses arrestations d’extrémistes, ici et là dans le Royaume et le démantèlement de cellules de recrutement et d’acheminement des combattants vers les zones de conflit. En effet, les services de sécurité marocains interviennent sur la base de données précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire national, dans le cadre des efforts de lutte contre la menace terroriste grandissante. C’est le résultat de la mobilisation constante des autorités marocaines et de l’existence d’un cadre juridique approprié.
En matière de lutte contre le terrorisme et plus précisément le phénomène des CTE, le Maroc œuvre de concert avec nombre de pays avec lesquels il entretient des relations de coopération et de bon voisinage et de coordination, avec en tête l’Espagne, dont la coopération ne se limite pas au simple échange d’informations ou de bonnes procédures et les Pays-Bas avec l’adoption en septembre 2014 d’un «Mémorandum d’entente Marrakech-Hague» pour la lutte contre le phénomène du terrorisme. Avec la France, la tragique attaque dont a fait l’objet le journal satirique Charlie Hebdo et la brouille France-Maroc ont démontré l’efficacité de la coopération avec les services de renseignements marocains et poussé les Français vers la recherche d’une sortie de crise des relations Paris-Rabat. Ce qui a fait dire à la ministre Mbarka Bouaïda: «Le Maroc, qui adopte une approche vigilante face à cette nouvelle déclinaison du terrorisme, continue de déployer et d’adopter son dispositif de lutte contre le phénomène des combattants terroristes étrangers qui s’appuie sur les fondamentaux de la stratégie».

Barrer la route à l’extrémisme religieux

Les résultats concluants de l’approche marocaine de lutte contre le fléau du terrorisme ne sont plus à démontrer, a précisé Mbarka Bouaïda. «En attestent les nombreux témoignages à l’international qui rappellent l’apport du Royaume dans la stabilisation en Afrique et son approche multidimensionnelle visant à barrer la route à l’extrémisme religieux en accordant la priorité au développement humain», a-t-elle souligné. Et d’annoncer: «Le Royaume, grâce au leadership de SM le Roi Mohammed VI, est disposé à exporter son modèle et sa vision dans ce domaine aux pays de la région».

Bons échos

La vision marocaine de lutte contre le terrorisme trouve de bons échos outre-mer, plus précisément aux Etats-Unis d’Amérique. L’ancien ambassadeur de ce pays à Rabat, Edward Gabriel, parle d’une «approche qui s’inspire de l’islam tolérant, ouvert et résolument tourné vers les réformes»; une démarche qui, selon lui, «se démarque aujourd’hui par son importance pour le monde arabe dans son ensemble».

En attendant les résultats…

Le Sommet de la Maison Blanche sur la lutte contre le terrorisme, qui a réuni plus de 60 pays, avait pour objectif de mettre en œuvre une réflexion sur les moyens appropriés à même de lutter efficacement contre le fléau de l’extrémisme violent dans le monde. Les résultats attendus en démontreront la pertinence.

Mohammed Nafaa

L’inclusion socio-économique pour éradiquer le terrorisme


Mahjoub elhiba


Mahjoub El Hiba, délégué interministériel aux droits de l’homme, s’est prononcé pour «la nécessité d’une action holistique pour le traitement des questions de paix, de sécurité, de développement et des droits de l’homme».
Lors d’une conférence internationale à Genève, en présence de représentants de plus de 40 pays réunis autour du thème de la «lutte contre le terrorisme et droits de l’homme», El Hiba a souligné que l’approche marocaine de lutte contre le terrorisme a su faire preuve de vigilance et de flexibilité en fonction de la mutation des menaces. Et de conclure: «La lutte contre le terrorisme devrait être complétée par des mesures d’inclusion économique et sociale et une éducation religieuse et civique appropriée».

Voir aussi

Prévention de la torture : Le sous-comité des Nations Unies en visite au Maroc

Le sous-comité des Nations-Unies pour la prévention de la torture et autres peines ou traitements …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.