jeudi 16 août 2018

Tension au Sahara : Jusqu’où le cynisme d’Alger peut-il aller ?

Abdelkader Messahel

Liste des membres du Polisario ayant péri dans le crash

Le chef de file de la diplomatie algérienne, Abdelkader Messahel, a essayé vainement d’escamoter la réalité concernant  la position de son pays dans le conflit autour du Sahara.

Dans un entretien accordé à la chaîne France 24, Abdelkader Messahel, ministre algérien des AE, a déclaré que l’Algérie «reconnaît ouvertement son soutien au droit à l’autodétermination du peuple sahraoui». Il a estimé que la question du Sahara reste une «affaire Polisario-Maroc» et que l’Algérie ne prend pas parti à ce conflit. De qui le chef de la diplomatie algérienne se moque-t-il?

Le Maroc défend l’Algérie, ce dernier le lui rend bien!

Réagissant aux appels du Maroc selon lesquels l’Algérie doit assumer ses responsabilités dans ce conflit, Messahel a poussé le bouchon trop loin en comparant la solidarité du Maroc avec l’Algérie, lors du combat de cette dernière pour l’indépendance, à celle de l’Algérie avec le Polisario, aujourd’hui ; déclarant que le conflit autour du Sahara est une «question de décolonisation aux yeux de l’Algérie». Il a, dans ce sens, réitéré le soutien du pouvoir algérien aux séparatistes du Polisario «par devoir de solidarité à l’égard du peuple sahraoui, tout comme le peuple algérien bénéficiait de la solidarité de nos frères marocains et tunisiens durant sa lutte pour son indépendance», a-t-il ajouté sans cligner des yeux! Selon nombre d’observateurs et spécialistes du dossier du Sahara, les déclarations de Messahel, au sujet du rôle de l’Algérie dans le dossier du Sahara, constituent une preuve supplémentaire du soutien du pouvoir algérien à son sbire, le Polisario.

Le crash qui atteste de la connivence algéro-polisarienne

Ironie du sort, au même moment où le ministre algérien des Affaires étrangères fanfaronnait sur le plateau de la chaîne française, en clamant la neutralité de son pays dans le conflit artificiel autour du Sahara, un avion militaire algérien s’écrasait (mercredi 11 avril 2018) à 35 kilomètres d’Alger, faisant 257 morts, dont 27 membres du Polisario. Ces derniers –que les «polisalgériens» ont insultés en les présentant comme de simples patients, plutôt que comme des combattants- étaient tous des hommes de main du pouvoir algérien. L’avion devait ramener ces miliciens du polisario à Tindouf, après avoir subi un entraînement militaire encadré par l’armée algérienne. Ce nouvel épisode est venu s’ajouter aux multiples preuves accablantes de l’implication directe de l’Algérie dans le conflit du Sahara et confirmer sa responsabilité dans le blocage du processus de règlement de ce conflit monté de toutes pièces par Alger, dans le but de déstabiliser le Maroc.

Selon Claude Moniquet, spécialiste des questions sécuritaires, le crash de l’avion militaire algérien, avec à son bord des membres du Polisario, est tombé comme un couperet sur l’appareil sécuritaire algérien qui continue d’entretenir le mensonge autour d’un Etat imaginaire, d’un peuple chimérique et d’une cause fictive. «A partir du moment où le régime algérien a accepté qu’un groupe armé, qui tente de déstabiliser un pays voisin, soit installé sur son territoire, garde les armes et entraîne des militaires, il est évident qu’il y a une collaboration entre les autorités algériennes et le Polisario et que ce dernier n’est clairement qu’un moyen que l’Algérie a trouvé pour maintenir des tensions avec le Maroc», a-t-il expliqué.

Face à la passivité du Conseil de sécurité devant les provocations du Polisario, le Maroc se contentera-t-il de poursuivre son action diplomatique ou décidera-t-il de passer à une nouvelle étape? Une chose est sûre, les Forces Armées Royales (FAR) ont les moyens d’en finir une fois pour toutes avec le Polisario, en un rien de temps. Si un tel scénario venait à se concrétiser, c’est le pouvoir algérien qui en serait responsable.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Rabat : Installation d’agents d’autorité nouvellement nommés

La cérémonie d’installation d’agents d’autorité nouvellement nommés, dans le cadre du mouvement opéré par le …

2 Commentaires

  1. Le Maroc défend l’Algére ?!? Et puis quoi encore! Le détournement de l’avion de 1956, la guerre des sables en 63, le soutien aux terroristes et aux narco terroristes en Algérie et au Sahel avec le kif marocain …. c’est quoi cela ? Occupez vous donc de votre taux de chômage, d’analphabétisme, de prostitution, de pédophilie et de criminalité qui battent tous les records !! Et foutez nous la paix! On en a rien à cirer de votre monarchie!

    • Vive le Maroc vive sa majesté et vive notre peuple marocain .
      Allez bon vent au peuple jaloux qui ne mange pas à sa faim ( bref nos aliment ne coûte pas le prix de l’or au Maroc 😂😂😂) .
      Et n’oublie pas vive le Marocccccccccc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.