mardi 22 août 2017

Rétro/Visites royales : Un Africain au service de l’Afrique

Roi mohammedVI en cote d ivoire juin 2015

Les visites qu’effectue régulièrement Sa Majesté le Roi dans différents pays africains frères et amis sont à même de renforcer le partenariat et de donner une nouvelle dimension à la coopération Sud-Sud.
En effet, ces visites de travail et aussi d’amitié ont été marquées par la signature d’accords bilatéraux de partenariat économique public-privé et privé-privé, dont vingt-huit avec la République du Sénégal, quarante-six avec la République de Côte d’Ivoire, 19 en Guinée Bissau et autant au Gabon, soit près de 90 nouveaux accords de coopération qui s’ajoutent à plus d’une centaine de conventions liant le Royaume du Maroc à ces pays.

Ceci vient ainsi confirmer de plus en plus le rôle prépondérant que le Maroc joue en Afrique grâce à sa politique axée sur le développement du continent et ses multiples actions de médiation. Le rôle du Maroc, pays politiquement et économiquement stable, revêt une importance cruciale dans la résolution des conflits, le Royaume étant résolument engagé pour la paix qui promeut un islam modéré et tolérant.

Autant de points forts qui font du Maroc un pays garant de la stabilité dans la région et sur qui la communauté internationale peut toujours compter.

Renforcer un partenariat d’exception

Cette tournée, qui a conduit le Souverain au Sénégal, en Guinée Bissau, en Côte d’Ivoire puis au Gabon, a permis au Maroc de renforcer son partenariat d’exception et d’élargir sa coopération multisectorielle avec ces quatre pays africains frères et amis, le tout dans le cadre d’une solidarité africaine partagée et agissante.
Les différentes étapes de ce périple africain, aux dimensions sociales, économiques et humaines, ont consacré la détermination du Maroc à renforcer ses liens historiques et à bâtir une coopération mutuellement avantageuse avec ces pays et pleinement dédiée à la satisfaction des besoins de leurs populations.
Les projets lancés par SM le Roi durant son séjour dans ces pays et les accords signés, que ce soit à Dakar, Bissau, Abidjan ou Libreville, ont donné la pleine mesure de l’attachement du Maroc au développement de ses échanges économiques, commerciaux, culturels et humains avec les nations du continent et la consolidation d’une coopération Sud-Sud solidaire et agissante, laquelle a été érigée en axe fondamental de la politique étrangère du Royaume.
Cette politique place l’élément humain au cœur du processus et des objectifs de développement en mettant l’accent sur les domaines-clés de l’agriculture, de l’industrie, du tourisme, des pêches, du commerce et du développement humain.

Hamid Dades

……………………………………………..

Sahara, coopération économique, religion…


Au cours de cette tournée, les quatre pays visités par SM le Roi Mohammed VI ont réitéré leurs positions respectives constantes de soutien à la marocanité du Sahara et à l’intégrité territoriale du Maroc.
La tournée royale a de même ouvert incontestablement de nouvelles perspectives devant une coopération fructueuse et novatrice permettant de capitaliser leur partenariat prometteur, de créer une véritable dynamique de partenariat gagnant-gagnant et de donner l’impulsion nécessaire pour le développement de leurs échanges.
Les multiples accords conclus lors de ce périple reflètent également l’approche du partenariat gagnant-gagnant fondant la politique africaine du Royaume et visant à faire profiter les pays du continent africain de l’expertise marocaine, hautement appréciée, dans les différents aspects du développement socio-économique.
La tournée royale a également consolidé la dimension religieuse dans les relations séculaires entre le Maroc et ces pays africains, dans la mesure où à chaque étape, SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, initie des actions de nature à renforcer les liens spirituels qui unissent le Royaume avec ses frères du continent et à consolider le rayonnement de l’islam du juste milieu.
Grâce à ces visites, le Maroc voit son enracinement africain gagner de plus en plus de force à la faveur d’actions concrètes envers les pays du continent portées par une vision royale hautement ambitieuse pour l’Afrique.

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.