mercredi 13 décembre 2017

Rétro/Visites royales : La Côte d’Ivoire et le Gabon

Signature accords maroco ivoirien juin 2015

Côte d’Ivoire, symbole de coopération Sud-Sud

Avec la Côte d’Ivoire, troisième étape du périple royal, le Maroc est déjà engagé dans la construction d’un modèle de partenariat fécond et prospère, symbole d’une coopération Sud-Sud au service du progrès et du bien-être des deux peuples.

La visite royale réussie à Abidjan restera gravée dans les annales de l’histoire des deux pays. Elle constitue un témoignage éloquent de la qualité des liens historiques, exceptionnels et privilégiés qui unissent les deux pays, de même qu’elle illustre l’engagement du Maroc pour consolider et pérenniser l’élan de coopération mutuellement avantageuse.
Assurément, le point fort de cette visite a été le lancement du projet de valorisation de la Baie de Cocody, doté d’une enveloppe budgétaire estimée à 1,7 milliard DH (100 milliards de francs CFA), dont la cérémonie de présentation a été présidée par SM le Roi et le chef de l’Etat ivoirien, M. Alassane Ouattara.
Ce projet structurant, qui sera réalisé avec l’expertise de l’établissement public Marchica Med, comme une autre illustration de l’engagement inébranlable du Souverain pour la promotion et le raffermissement de la coopération Sud-Sud, vise la sauvegarde et la valorisation de la baie de Cocody, ainsi que la réhabilitation écologique de la baie et de la lagune d’Ebrié.

Ce projet concerne aussi la réalisation d’un barrage et d’ouvrages hydrauliques et maritimes, la construction d’infrastructures routières, d’ouvrages de franchissement et d’un viaduc haubané, ainsi que la réalisation d’une marina, d’un parc urbain et de promenades aménagées.
Il a pour ambition de restituer à la lagune Ebrié son bleu à travers aussi bien la réhabilitation des ouvrages d’assainissement liquide détériorés que l’aménagement paysager intégré et la reconstruction du couvert végétal du bassin du Gourou pour lutter contre l’érosion en y intégrant des espaces de loisirs.
Lors de cette visite, le Maroc et la Côte d’Ivoire ont également procédé à la signature de six accords et conventions de coopération dans divers domaines.
Dans un élan de solidarité remarquable avec les populations africaines, le Souverain a également procédé, au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Youpougon à Abidjan, à la remise d’un don royal, offert par la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable et constitué de deux tonnes de médicaments pour le traitement des infections opportunistes liées au Sida, au profit du ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida, .
Toujours solidaire avec les populations africaines et très sensible à l’amélioration de leurs conditions de vie, SM le Roi a également procédé au lancement des travaux de réalisation du projet du Point de débarquement aménagé (PDA) de la pêche artisanale du Grand Lahou, d’un montant global de 20 MDH.
Ce projet, dont le financement est assuré par la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable à hauteur de 13 millions de DH et le département de la Pêche maritime (7 millions de DH), s’inscrit dans le cadre de la coopération Sud-Sud et se veut une contribution à l’amélioration des conditions de travail des pêcheurs locaux en offrant un cadre structuré pour une activité artisanale profondément enracinée dans la culture ivoirienne.
Le Souverain a également procédé au lancement des travaux de construction d’un complexe de formation professionnelle dans les métiers du bâtiment, des travaux publics et de l’hôtellerie et restauration, pour un montant global de 55 MDH.
Le projet permettra de répondre aux besoins des opérateurs économiques en ressources humaines qualifiées, renforcer l’employabilité des jeunes, promouvoir leur insertion socioprofessionnelle et assurer l’accompagnement des grands chantiers de développement socioéconomique engagés par la Côte d’Ivoire.

Gabon, le développement humain d’abord

Roi du maroc et president gabonais juin 2015

Arrivé au Gabon, dernière étape de cette tournée africaine, SM le Roi a eu des entretiens en tête-à-tête avec le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba.

Les deux chefs d’Etat ont ensuite présidé la cérémonie de présentation de la coopération maroco-gabonaise en matière de développement humain, notamment le partage d’expériences entre l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) et la Stratégie d’Investissement Humain du Gabon (SIHG), deux politiques intégrées visant la réduction de la pauvreté et la lutte contre les facteurs aggravants de la précarité.
A cette occasion, SM le Roi et le Président Bongo ont présidé la cérémonie de signature de quatre conventions de partenariat. Les deux premières conventions ont trait respectivement à la coopération en matière de prise en charge des enfants autistes et trisomiques et à la mise en place des unités médicales d’hémodialyse.
Il s’agit également d’un mémorandum d’entente en matière d’artisanat et d’économie sociale et solidaire et d’un protocole d’accord de coopération dans le domaine de la formation professionnelle.
Donnant une nouvelle fois corps à la solidarité du Maroc avec l’Afrique, SM le Roi a procédé, à l’école d’application du service de santé militaire de la capitale gabonaise, à la remise d’un don de deux tonnes de médicaments pour le traitement des infections opportunistes liées au VIH/SIDA et d’une aide de douze tonnes de médicaments et d’équipements médico-techniques au profit des autorités sanitaires gabonaises.
Cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération multiforme, dense et assez avancée liant le Maroc et le Gabon, est l’expression de la ferme détermination du Souverain de conférer un contenu humaniste à la solidarité du Maroc avec les pays du continent africain et à la coopération Sud-Sud.
Le don royal de deux tonnes de médicaments pour le traitement des maladies et infections opportunistes liées au Sida/VIH, offert par la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable au profit des structures gabonaises de prise en charge des patients séropositifs, comprend trois familles de médicaments, à savoir des antiviraux, des antibactériens et des antifongiques.
Le lot des douze tonnes de médicaments et d’équipements médico-techniques constitue une aide du Maroc au profit des établissements de soins de la République gabonaise. Cette aide comporte notamment des médicaments usuels en psychiatrie, neurologie, ophtalmologie, gastro-entérologie, cardiologie, anesthésie, réanimation, pneumologie, oto-rhino-laryngologie, dermatologie et allergologie.
SM le Roi Mohammed VI et le Président Ali Bongo Ondimba ont procédé, le même jour à Libreville, au lancement des travaux de construction d’un centre de formation professionnelle dans les métiers du transport et de la logistique, un projet qui confirme la vocation africaine du Royaume et l’engagement permanent du Souverain en faveur d’une coopération Sud-Sud solide, agissante et solidaire.
Mobilisant des investissements de l’ordre de 57 millions de dirhams, ce centre, dont la réalisation est portée par la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable, traduit l’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi à la formation et la qualification de l’élément humain, pierre angulaire de tout projet de développement, ainsi que Sa volonté d’accompagner le Gabon dans la réalisation de son plan stratégique Gabon Emergent qui ambitionne d’accélérer la croissance de l’économie et d’en diversifier les sources.
D’une capacité d’accueil de plus de 1.000 stagiaires par an, ce pôle d’excellence, qui sera réalisé sur une superficie globale de 3,5 ha, assurera la formation initiale des jeunes et la formation continue des salariés des entreprises dans 13 filières des secteurs du transport et de la logistique. Les futurs stagiaires pourront suivre des formations de technicien spécialisé (Baccalauréat), de technicien (niveau Bac), de qualification (fin des études secondaires collégiales) et de spécialisation (fin des études primaires).
La réalisation du centre de formation professionnelle dans les métiers du transport et de la logistique est financée par la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable (40 MDH) et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (17 MDH) qui assure l’assistance technique, l’ingénierie de formation et la formation des formateurs.

Hamid Dades

Voir aussi

Droits de l’Homme dans le monde : L’UE salue les engagements du Maroc et blâme l’Algérie

L’Union européenne (UE) a salué les progrès significatifs, enregistrés au Maroc, dans le domaine des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.