lundi 23 octobre 2017

Retour du Maroc à l’UA : Le chemin est balisé

Tractations et concertations pour la formation du nouveau gouvernement mises de côté, les partis politiques et les élus ont démontré que, lorsqu’il s’agit des intérêts suprêmes de la Nation, ils se mobilisent comme un seul homme derrière SM le Roi. Ils l’ont prouvé, encore une fois, en votant unanimement l’Acte constitutif de l’UA.

Les deux Chambres du parlement ont adopté à l’unanimité le projet de loi relatif à l’Acte constitutif de l’Union Africaine. Il n’a fallu qu’une seule et unique séance et quelques heures, pour chacune des Chambres des représentants et des conseillers, pour adopter ce projet déjà débattu en commission des affaires étrangères, laquelle avait donné son feu vert. Le texte adopté ce mercredi 18 janvier 2017, par la Chambre des représentants, a été décortiqué. La seconde Chambre, elle aussi, l’a adopté, jeudi 19 janvier 2017, à l’unanimité.

Hommage à feu Hassan II

Députés et conseillers ont, dans leurs interventions pour expliquer leur vote, été unanimes à rendre hommage à feu SM Hassan II qui avait, en 1984, pris la décision de claquer la porte de l’Organisation de l’Unité Africaine. Une décision sage dans le contexte d’alors. L’OUA avait -sous l’impulsion de l’Algérie et d’un certain Edem Kodjo, puis de la voix, achetée à l’époque monnaie sonnante et trébuchante, du Lesotho- opté pour l’adhésion de la fantomatique RASD à l’Unité Africaine. Et ce, au détriment du pays fondateur qu’était le Maroc.

Le Maroc claque la porte de l’OUA

En 1984, le Maroc a donc quitté l’OUA… Mais pas l’Afrique, avec laquelle il a continué d’entretenir des relations viscérales. Les intervenants, députés et conseillers, l’ont précisé devant la commission des affaires étrangères. En effet, les relations entre le Maroc et l’Afrique n’ont jamais été interrompues. Au contraire, elles ont été marquées par un essor considérable. Le Royaume est le second investisseur du continent africain et des centaines de conventions ont été signées lors des multiples périples de SM le Roi Mohammed VI.

Les universités ouvertes aux Africains

Les étudiants africains sont, depuis toujours, présents dans les différentes universités du Royaume, en plus d’une politique marocaine dynamique en matière de migration, avec une dimension humaine à toute épreuve. Le Maroc a d’ailleurs été l’unique pays, par le biais de sa compagnie aérienne (RAM), à maintenir et à augmenter le nombre des vols aériens vers le continent, même au moment où des peuples et des pays africains étaient touchés de plein fouet par le terrible fléau d’Ebola.

Mobilisation générale

Deux jours durant (mercredi et jeudi 18-19 janvier 2017) les représentants de la Nation ont, de par leurs interventions,  démontré leur mobilisation derrière SM le Roi Mohammed VI et leur adhésion à la politique africaine du Souverain. D’ailleurs, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, en intervenant ce jeudi 19 janvier devant la Chambre des conseillers, n’a pas manqué de se féliciter de l’esprit patriotique dont ont fait preuve les élus de la Nation dans leurs interventions, tout en expliquant leur vote en faveur de la validation de l’Acte constitutif de l’Union Africaine qui a été publié au Bulletin Officiel. «Lorsqu’il s’agit des questions nationales majeures, nous nous mobilisons tous derrière SM le Roi Mohammed VI», a affirmé le ministre.

Le projet de loi adopté

Ainsi, l’adoption du projet de loi N° 01.17 couronne les efforts et les sacrifices consentis par le Maroc pour retrouver sa place naturelle et légitime au sein de l’Union Africaine; sacrifices consolidés par l’unanimité nationale derrière SM le Roi. Aïcha Lablek, présidente du Groupe parlementaire du Progrès et du Socialisme, l’a précisé lors de son intervention: «Ce vote, a-t-elle dit, s’inscrit dans l’action menée par le Maroc fort de l’unanimité nationale derrière SM le Roi Mohammed VI qui, lors du 27ème sommet de l’UA tenu à Kigali, a annoncé la volonté et la décision du Maroc de réintégrer l’organisation panafricaine».

Passer aux choses sérieuses

Alors que le débat autour de la formation du nouveau gouvernement piétine toujours et que les tractations n’ont pas abouti jusqu’à ce jour, partis politiques et députés ont fait le choix judicieux de constituer leurs structures (Bureau de la Chambre, commissions) et de passer aux choses sérieuses. Ils ont mis de côté la polémique et les batailles rangées, pour se consacrer unanimement à la validation de l’acte constitutif de l’Union Africaine. Une trêve, faut-il le rappeler, intervenue sur Instructions royales, en prévision de la participation du Royaume au sommet de l’Union Africaine prévu à la fin du mois de janvier 2017. Il faut reconnaître que, de facto, nos politiciens ont été unanimes, par leur débat et leur adhésion au vote, à mettre de côté leurs divergences, primant l’intérêt national de la Nation, une des spécificités des Marocains.

40 pays soutiennent le Maroc

Rappelant les manipulations de la présidente de l’UA, qui n’a jamais caché son engagement aux côtés du Polisario, le chef de la diplomatie marocaine, Salaheddine Mezouar, a précisé qu’aujourd’hui, 40 pays soutiennent la demande du Royaume de réintégrer sa famille institutionnelle. En dépit de son retrait de l’OUA, le Maroc est resté fidèle à son appartenance africaine et les Africains le lui rendront bien en votant pour sa réintégration au sein de l’Union Africaine (ancienne OUA) qu’il avait quittée en 1984, pour dénoncer les magouilles des adversaires de notre intégrité territoriale et d’un serviteur à la solde de la dictature militaire d’Alger, un certain Edem Kodjo qui a été rémunéré pour son forfait.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Terrorisme : La stratégie du Maroc, différente de celle d’Alger

C’est grâce à son  climat de stabilité que le Maroc a réussi à se placer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.