jeudi 22 août 2019

Rabat et Washington veulent “consolider la coopération” sur la base de leurs intérêts communs en Afrique

La première session du groupe de travail Afrique relevant du Dialogue stratégique Maroc-Etats Unis, s’est tenue, mardi à Washington, dans le but de “consolider la coopération sur la base des intérêts communs des deux pays en Afrique”, indique mercredi le Département d’Etat.

“Les délégations des deux pays ont convenu de capitaliser sur les initiatives en cours pour traiter les questions politiques, économiques et sécuritaires auxquelles fait face le continent”, a précise le bureau du parole de la diplomatie américaine, dans une note aux médias.

Les deux délégations ont, en outre, examiné de nouvelles opportunités pour une possible coopération triangulaire en Afrique, y compris le développement des secteurs de la finance, du commerce, de l’autonomisation des jeunes, ainsi que la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités des services de sécurité de la région et la consolidation de la gouvernance.

Rappelons que suite à la décision prise, en septembre dernier, par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Nasser Bourita, et le Secrétaire d’État américain, Michael Pompeo, de relancer le Dialogue stratégique Maroc-États Unis, cette première session s’est tenue avec la participation d’une importante délégation interministérielle marocaine conduite par M. Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la coopération africaine.

Avec MAP

Voir aussi

le Maroc et la Républicaine dominicaine signent deux accords de coopération

Le Maroc et la République dominicaine ont conclu deux accords de coopération portant sur les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.