lundi 17 décembre 2018

Rabat-Alger : La proposition royale à l’Algérie saluée partout, sauf…

L’Initiative royale faite à l’Algérie a été largement saluée à travers le monde; un acte qualifié de haute portée politique et la marque des grands chefs d’Etat. Mais le pouvoir d’Alger…

Le Discours royal du 6 novembre 2018 constitue une feuille de route et une main tendue à l’Algérie, pour dissiper les malentendus et mettre en place un cadre de coopération bilatérale. C’est en ces termes qu’a réagi Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, à une question, lors d’un point de presse (8 novembre 2018) à l’issue du Conseil de gouvernement. Il a précisé que le gouvernement est déterminé et mobilisé, afin de mettre en œuvre cette initiative historique et audacieuse qui se décline à travers une proposition concrète, basée sur la main tendue à l’Algérie, en vue de dissiper les malentendus et de mettre en place un cadre de coopération bilatérale.

Un choix, une orientation

Pour le porte-parole du gouvernement, «il ne s’agit pas d’un nouveau développement ou d’une cause», mais d’un choix et d’une orientation pour édifier un avenir au service des intérêts des peuples, «sans l’intervention d’une tierce partie ou d’un intermédiaire». Il a souligné qu’il s’agit là d’une proposition royale jetant les bases d’un autre processus concret et opérationnel qui exprime la disposition à un dialogue direct. Aussi s’agit-il d’un choix, a poursuivi Mustapha El Khalfi, pour bâtir un avenir au service des intérêts des peuples, à travers un dialogue direct, franc, de bonne foi, sans conditions, avec franchise et objectif. Ainsi, a précisé El Khalfi, le Maroc, avec cette initiative historique, envisage de bâtir les relations au niveau maghrébin sur de nouveaux fondements.

Une proposition sincère

El Khalfi a en outre précisé qu’ainsi, le Maroc, avec cette initiative historique, envisage de porter les relations au niveau maghrébin vers de nouveaux horizons, insistant sur les principes de «clarté» et d’«ambition» dans les relations du Maroc avec l’Union Africaine et l’Organisation des Nations Unies (ONU). Et, pour conclure, le porte-parole du gouvernement a souligné: «Les questions qui relèvent de l’ONU suivent leur propre processus». Il a fait état d’une coopération sincère du Royaume avec l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, espérant un avenir meilleur.

Larges échos dans le monde

A peine SM le Roi Mohammed VI a-t-il terminé son Discours, à l’occasion du 43ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte, concernant la création d’un «mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation avec l’Algérie», tout en réitérant son appui total à l’intégrité territoriale du Maroc, que nombre d’Etats à travers le monde ont salué cette initiative, pour un règlement pacifique des différends et autres malentendus entre les deux pays frères.

Liens exceptionnels

C’est «avec un grand intérêt» que la France a pris connaissance de la proposition, faite par SM le Roi Mohammed VI, «d’un dialogue renouvelé avec l’Algérie». «La France a toujours appelé de ses vœux le renforcement des liens entre le Maroc et l’Algérie qui sont des partenaires majeurs, auxquels nous unissent des liens d’une densité exceptionnelle», a souligné la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Echos africains

L’Initiative royale a eu un grand retentissement dans nombre de pays africains qui ont qualifié la proposition royale, faite à l’Algérie, «d’une initiative de paix et un geste de haute portée politique qui porte la marque des grands chefs d’Etat; une initiative qui montre l’attachement du Roi du Maroc à la paix et au dialogue, une proposition particulièrement intéressante qui peut ouvrir de nouvelles perspectives en termes de paix et de développement au Maghreb», a attesté le Président ivoirien, Alassane Ouattara.

Salut africain

De son côté, le Secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), Taïeb Baccouche, a salué l’Initiative royale de mettre en place un mécanisme conjoint de dialogue entre le Maroc et l’Algérie, autour des questions en suspens, dans le but de surmonter les différends, ouvrir les frontières et créer une dynamique qui facilitera la coopération.  

Briser la glace  

L’Initiative royale a été saluée unanimement à travers le monde et à très haut niveau. Elle a l’avantage d’avoir brisé le mur de glace, de permettre, si l’Algérie y adhère avec franchise et bonne foi, d’ouvrir une nouvelle page, de jeter les jalons d’une nouvelle ère dans les relations entre les pays maghrébins et d’ouvrir les frontières, en vue de renforcer les liens de coopération fraternelle entre les deux peuples frères du Maghreb.  

Appui arabe à l’Initiative royale  

Les pays arabes voient dans la réussite de l’Initiative royale la consolidation de la sécurité arabe et l’apaisement du climat entre les pays arabes, a souligné le chef de la diplomatie émiratie, considérant qu’un dialogue global et franc entre les pays frères est à même d’amorcer des discussions constructives et positives, de consolider les relations bilatérales et de les approfondir davantage.

Et l’Algérie…?

Le pouvoir algérien n’a pas donné de réponse officielle à la proposition marocaine. Seule sa presse a émis quelques éléments de réponse et… Ils sont comme les plus pessimistes (ou les plus réalistes) les avaient prévus. Au lieu de saisir la main tendue et de parier sur l’avenir des peuples, les «sources autorisées» et autre «sources diplomatiques» ont fait dire à leur presse que ce geste -qui fait naître autant d’espoirs- est un «non évènement», une «offre suspecte… douteuse» ! Pauvre Algérie… 

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Madrid réitère son soutien aux efforts de l’ONU pour une solution politique et durable à la question du Sahara

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a réitéré, lundi à Rabat, le soutien de …

2 Commentaires

  1. Spécialité typiquement marocaine :ils se gargarisent de principes nobles et finissent dans la foulée en insultes. Même cette proposition qui se termine par pauvre Algérie. Elle vous demande quelque chose, la pauvre. Elle a besoin de vous, la pauvre. Vous ne pouvez pas vous passer d’elle, la pauvre. Elle fait vivre des centaines de milliers de marocains, la pauvre. Alors au moins ne lui faites pas de proposition pour ensuite l’insulter. La pauvre.

  2. On veut pas ouvrir les frontières avec vous , on est bien comme ça point barre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.