jeudi 19 octobre 2017

«Pas de société démocratique sans l’égalité des sexes»

Leila Rhiwi

Questions à Leila Rhiwi, représentante de l’ONU Femmes au Maghreb

Quel message pour ce colloque organisé en marge de la Journée internationale de la Femme?

L’égalité hommes-femmes, gage de progrès, est un progrès pour tous. Sans cette égalité entre les sexes, nous ne pouvons pas bâtir une société démocratique et inclusive qui protège les citoyens, les filles comme les femmes, les garçons, les hommes et les personnes plus âgées.

Comment se porte le Maroc aujourd’hui en termes de lois?

Nous considérons que les progrès, aujourd’hui, sont importants au Maroc en termes de lois, de législation, de programmes, d’initiatives gouvernementales et de stratégies qui essayent réellement de faire progresser la question de l’égalité.

Pourrons-nous nous suffire de ces progrès?

Il reste cependant à faire plus d’efforts pour matérialiser les progrès juridiques, législatifs et institutionnels. Il faut les matérialiser dans une réalité de jouissance des droits par les femmes dans la vie quotidienne.

Quelles sont alors les préoccupations?

Les préoccupations sont les phénomènes de la violence à l’égard des femmes et des filles. Elles concernent également la question de l’accès des femmes au marché de l’emploi.

M. Nafaa

Voir aussi

Parlement : Le rapport accablant de Driss Jettou

Devant les deux Chambres du Parlement, Driss Jettou, président de la Cour des Comptes, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.