vendredi 18 août 2017

Parlement : www.parlement.ma Cliquez !

Les deux presidents des chambres du parlement maroc mars 2015

S’ouvrir sur le grand public, tel est l’objectif assigné au nouveau portail électronique (www.parlement.ma) que viennent de lancer les deux Chambres du parlement.

Le nouveau portail annoncé aux médias par les présidents des deux Chambres des représentants et des conseillers, Rachid Talbi Alami et Mohamed Cheikh Biadillah, a coûté la modique somme de 180.000 DH. Son objectif est de mettre au parfum les Marocains concernant les activités du parlement.
Une nouveauté: les rapports des commissions, dont les délibérations sont confidentielles, bénéficieront d’une mesure exceptionnelle et seront dévoilées au grand public. Une initiative dont s’enorgueillissent les présidents Talbi Alami et Cheikh Biadillah, en plus d’un possible dépoussiérage du contenu des anciennes commissions d’enquête parlementaire, a révélé Talbi Alami.

L’opération de numérisation menée par les deux Chambres du Parlement a été lancée il y a un an, non pas pour se débarrasser du papier au profit des technologies de pointe auxquelles ont adhéré les parlements en Europe, en Amérique et dans le monde arabe, mais pour rejoindre l’avancée internationale dans ce domaine.
«Nous avons commencé par les questions orales, connues pour être l’espace de contrôle par le parlement de l’action du gouvernement sur le terrain», a souligné le président Rachid Talbi Alami. Le grand public pourra ainsi avoir libre accès à la spécificité de ces questions.
Les absents ayant toujours tort, ils seront répertoriés et leurs noms figureront en bonne place dans un «Bulletin officiel». Les députés seront vite répertoriés puisque dotés dorénavant d’une carte magnétique (magique) qui renseignera illico sur leur passage dans les couloirs du Parlement. Une pratique normale dans les parlements du monde, parce que c’est une garantie de transparence. Décidément, les idées ne manquent pas! Les députés bénéficieront d’un espace personnel pour leurs activités parlementaires. Les questions écrites y trouveront aussi une bonne place.
Chacune des deux Chambres du parlement aura pour tâche de préparer son propre Bulletin officiel sur le Net, une fois par mois et, si nécessaire, entre les sessions. «Il a été convenu avec le secrétariat général du gouvernement, a précisé Talbi Alami, qu’il mette à notre disposition ses archives pour en faire profiter les lecteurs potentiels de ce B.O». Pour sa part, le parlement dispose d’un nouveau projet de numérisation de ses archives riches de cinquante années de travail pour en permettre une meilleure utilisation.
Rien n’échappera au Net, pas même les questions orales qui -bien qu’elles soient de moindre qualité et ennuyeuses, à moins d’une refonte qui drainerait foule- y seront en bonne place. «Chacun doit assumer la responsabilité de ses propos et de son comportement» (l’on se souvient du député affichant son ventre nu en disant que celui-ci ne contenait pas de la pâte, c’est-à-dire qu’il n’avait rien à se reprocher).
Le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, a de son côté félicité le président de la Chambre des représentants pour avoir veillé personnellement à la réalisation de ce projet d’envergure qui permettra la libre circulation de l’information parlementaire au Maroc et dans le monde, ainsi que d’entrer, au Maroc, de plain-pied dans l’ère de l’informatique et des technologies de l’information.
Le choix de la numérisation à travers ce portail électronique, en plus d’informer l’opinion publique de tout ce qui se passe dans l’Hémicycle, accélérera en outre, a dit M. Biadillah, le rythme de l’échange de l’information entre les deux Chambres et entre celles-ci et le gouvernement. Ce qui a fait dire au président Rachid Talbi Alami: «Si ce projet devait coûter encore plus, c’est sûr que nous n’aurions pas hésité. Nous ambitionnons cependant de l’améliorer et de le développer. Ce que nous avons fait n’est pas bon à 100%».

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.