mercredi 23 août 2017

Mouvement populaire : Fronde contre «Laenser et Halima»

Laenser mouvement populaire

Qui cherche à déstabiliser le secrétaire général du MP, Mohamed Laenser? La tentative a cependant échoué…

Sa dernière sortie officielle, si l’on peut dire, a été du haut du perchoir où il a présidé, mardi 30 décembre 2014, la séance des questions orales à la Chambre des représentants où il siège en qualité de vice-président. Le soir même, le député haraki, Abdelkader Tatou, a été désigné persona non grata par le Bureau politique du Mouvement populaire (MP) réuni par Laenser. Ce jour-là, décidant de geler l’activité de celui-ci en tant que membre du parti et du groupe parlementaire du MP, on l’a accusé d’être le fer de lance d’un mouvement de fronde ayant pour slogan «Laenser et Halima, quittez le parti». Halima Assali, dont le nom a été évoqué dans le cadre du scandale du complexe Moulay Abdellah, est la belle-mère du ministre de la Justice, Mohamed Ouzzine.
Les 26 parlementaires qui ont répondu présents à la réunion du Bureau politique, qui s’est déroulée au siège du secrétariat général du Mouvement Populaire le mardi 30 décembre 2014, ont, selon nos sources, dénoncé l’appel du mouvement contestataire qui demande le changement des dirigeants du MP et ont démenti toute relation avec les présumés frondeurs.
On compterait parmi les auteurs de ce mouvement, qui réclament la tête de Mohand Laenser et de Halima Assali, des parlementaires, d’anciens ministres, des cadres du parti et peut-être même des dignitaires du MP.
«Il faut se lever tôt pour déstabiliser Mohand Laenser», nous a confié un député du Mouvement Populaire. Et d’ajouter que le SG a plus d’une corde à son arc et sait rebondir sur ses pieds après chaque épreuve qui le vise. De plus, a précisé notre source, Laenser est très apprécié par les militants harakis.

Ceux qui cherchent à l’évincer sont des militants, des dignitaires et d’anciens ministres qui n’ont pas été reconduits dans l’actuel gouvernement. Au moment où les concertations vont bon train pour remplacer Mohamed Ouzzine à la tête du département de la Jeunesse et des Sports, celui-ci postulerait pour le poste de secrétaire général du Mouvement Populaire.
La réunion du Bureau politique du MP aura permis de renforcer la position de Mohand Laenser. Les participants, dont tous les ministres harakis, ont renouvelé leur attachement aux résolutions du dernier Congrès national du parti qui consacrent la légitimité de ses dirigeants, avec en tête le secrétaire général qui jouit de l’estime des militants harakis.
Encore une fois, Mohand Laenser a réussi à déjouer une tentative de déstabilisation dont le parti n’a nullement besoin, surtout au moment où le MP traverse des zones de turbulences qui menacent sa cohésion, à quelques mois seulement des élections.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.