samedi 16 décembre 2017

Maroc-Immigrés : Bilan de la régularisation

Conference bilan regularisation immigres maroc fevrier 2015

La stratégie marocaine de l’immigration a été, de l’avis des experts, une réelle réussite. L’heure est au bilan.

Le Maroc a réussi avec brio son challenge en mettant en œuvre, sur directives royales, une stratégie nationale de l’immigration et de l’asile qui a donné ses fruits. Lors d’une conférence de presse, lundi 9 février 2015 à Rabat, Anis Birou, ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Cherki Draiss, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur et Mbarka Bouaïda, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, ont dressé un bilan, chiffres à l’appui. Le nombre des demandes de régularisation validées, a annoncé Cherki Draiss, a atteint 17.916 sur un total de 27.332 demandes, soit un taux de satisfaction de 65%, avec cette particularité notoire et de taille, à savoir que les demandes formulées par les femmes, tout comme les enfants, ont reçu un avis favorable de carrément 100%, totalisant un chiffre impressionnant de 10.178.
116 pays et nationalités ont bénéficié de cette opération exceptionnelle, a relevé le ministre Cherki Draiss. Et, arborant un sourire, il a avancé cette remarque: «Beaucoup pensaient que seuls les ressortissants d’Afrique étaient concernés par ce flux migratoire».

Les Sénégalais arrivent en tête des nationalités concernées (6.600, soit 24,45%). Viennent ensuite les Syriens (5.250, 19,21%), les Nigériens (2.380, 8,71%), les Ivoiriens (2.281, 8,35%), les Camerounais (1.410, 8,91%), les Guinéens (1.408, 4,98%), les Maliens 1.119, 4,09%)…
L’opération exceptionnelle de régularisation de la situation administrative des étrangers en situation de séjour irrégulier au Royaume a donc été une réussite. Elle a touché plus de 90% des immigrés irréguliers. Toutefois, a conclu Cherki Draiss, la dimension humanitaire dans la gestion de cette opération migratoire est conçue en parallèle avec le souci de combattre les bandes criminelles qui s’activent dans les domaines du commerce des humains.
Pour sa part, le département d’Anis Birou, qui a joué un rôle déterminant dans cette opération exceptionnelle, a mis sur pied un programme d’assistance humanitaire aux migrants. Celui-ci vise dans un premier temps plus de 7.000 personnes vivant dans des situations de vulnérabilité, à travers des ONG nationales et locales. Le ministre Birou a rappelé que les Africains régularisés profiteront du «RAMED» et des mêmes avantages au niveau du logement social à l’instar des Marocains.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

PAM : Ilyas El Omari maintenu aux commandes…

Le Conseil national du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a décidé, au terme de sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.