samedi 16 décembre 2017

Maroc-Gabon : L’exemple de l’INDH

Maroc delegation gabonaise recue au ministere de l interieur avril 2015

Une délégation gabonaise de haut niveau en visite au Maroc a visité des projets d’envergure de l’INDH. Objectif: s’imprégner de la gouvernance et de la philosophie de l’Initiative.

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) a incontestablement relevé son défi de devenir exportable. C’est dans le cadre justement de s’enrichir de l’expérience marocaine et du partage d’expériences et de bonnes pratiques qu’une délégation gabonaise de haut niveau, conduite par Mme Marie-Françoise Dikoumba, ministre chargée de la Prévoyance Sociale et Coordinatrice de la Stratégie d’Investissement Humain du Gabon (SIHG), a effectué une visite de travail au Maroc, du 29 mars au 4 avril 2015. Cette visite entrait dans le cadre de la concrétisation du partenariat stratégique dans tous les domaines, initié par SM le Roi Mohammed VI et le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba. Cette rencontre de haut niveau avait aussi pour objectif de mettre en œuvre les termes de l’accord-cadre qui a été signé à Libreville, le 22 décembre 2014, entre le ministre marocain de l’Intérieur et le ministre gabonais de la Santé et de la Prévoyance sociale, portant sur l’échange d’expertise en matière de développement et d’investissement humain.

Une journée de travail

Outre une rencontre entre le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad et la ministre gabonaise, Marie-Françoise Dikoumba, une journée de travail au Centre des conférences du ministère de l’Intérieur a permis de discuter des axes retenus dans le cadre de la convention de partenariat et de leur opérationnalisation, en plus de la formalisation du Comité mixte de pilotage et du Secrétariat permanent chargé du suivi.

Des relations exemplaires

Inaugurant cette rencontre, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais, a souligné «l’excellence des relations séculaires d’amitié et de fraternité qui lient le Maroc et le Gabon». Et de souligner: «Notre partenariat et nos relations bilatérales exemplaires illustrent parfaitement le modèle inédit de la coopération sud-sud constructive et prometteuse pour le développement du continent africain».

S’enrichir mutuellement

S’agissant des objectifs de l’INDH et de la Stratégie d’Investissement Humain du Gabon, le ministre Cherki Drais a précisé: «La SIHG et l’INDH s’érigent pour nos deux pays en approches idoines pour lutter contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale, qui vont s’enrichir mutuellement grâce à notre partenariat, grâce à la gouvernance et la gestion des ressources humaines, à la dynamisation des acteurs de la société civile, aux techniques de montage et de financement des projets, aux techniques de suivi et d’évaluation des projets et aux négociations de partenariat».

Tirer les enseignements

Durant son séjour au Maroc, la délégation gabonaise a eu l’opportunité de visiter quelques projets de l’INDH et de tirer les enseignements qui permettraient de mieux cibler les actions et les activités futures à réaliser.

Evaluer le partenariat

Pour sa part, Mme Nadira Guermaï, gouverneur et coordinatrice nationale de l’INDH, a fait une évaluation du partenariat stratégique entre les deux institutions et souligné l’intérêt de s’imprégner de la gouvernance et de la philosophie de l’INDH.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

PAM : Ilyas El Omari maintenu aux commandes…

Le Conseil national du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a décidé, au terme de sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.