lundi 11 décembre 2017

Maroc-Espagne : 3ème Forum parlementaire

Forum parlementaire maroc espagne janvier 2015

Parlementaires marocains et espagnols, réunis à Rabat, ont épluché des dossiers d’actualité: migration, terrorisme et sécurité. Des défis qui imposent concertation et coopération.

Alors que le terrorisme a frappé en France (l’attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo), le Maroc et l’Espagne ont minutieusement préparé une rencontre de très haut niveau qui offre l’opportunité de passer en revue leur étroite collaboration bilatérale et le partenariat Rabat-Madrid sur des sujets d’intérêt commun avec, en tête d’affiche, le danger terroriste, le trafic des stupéfiants et la traite des êtres humains.

La vigilance

C’est en effet à Rabat que se sont déroulés les travaux du troisième Forum parlementaire Maroc-Espagne auquel ont pris part, outre la partie marocaine, des délégations comprenant les présidents des deux Chambres du parlement espagnol et des parlementaires représentant ces mêmes Chambres.

Les intervenants, lors de ce Forum, ont loué la qualité des relations privilégiées entre les deux pays et appelé à agir dans un contexte international qui se caractérise par la montée du fléau terroriste, comme en témoigne l’attaque contre le journal français Charlie hebdo, à redoubler de vigilance et à multiplier les concertations.

Favoriser l’approche humanitaire

Intervenant à l’ouverture de cette troisième édition du Forum parlementaire Maroc-Espagne, Cherki Draiss, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, a souligné que la coopération entre les deux pays a permis de réaliser un succès retentissant dans la gestion du dossier du trafic des stupéfiants. Il a appelé à consolider cette coopération pour affronter les défis qui se posent. Le ministre délégué en a cité comme exemple le fait que le Maroc a, en 2014, déjoué quatre-vingts opérations de pénétration dans la ville de Méllilia par des clandestins, ce qui, a dit Draiss, témoigne encore une fois du haut degré de coordination entre les deux Royaumes. Il a toutefois tenu à préciser: «La gestion du dossier de la migration clandestine tient compte de l’approche humanitaire».

Consolider le Forum

Pour sa part, Talbi Alami, président de la Chambre des représentants, a appelé à un dialogue euro-africain et à fournir des efforts supplémentaires à même de consolider ce Forum.
Trois jours durant (du 13 au 15 janvier 2015), parlementaires marocains et espagnols se sont ainsi attelés à décortiquer des thématiques de taille touchant spécifiquement l’épineux dossier de la migration clandestine, ainsi que la coopération sécuritaire, le trafic des stupéfiants, la traite des êtres humains et la mobilité. Les intervenants ont mis en exergue l’excellence des relations bilatérales et l’importance de cette 3ème édition du Forum parlementaire Maroc-Espagne qui a pris attache dans la capitale Rabat et attestait de la volonté des deux pays voisins et amis de redoubler de vigilance et de multiplier les concertations pour affronter les multiples défis qui se posent dans une conjoncture internationale très agitée.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Prévention de la torture : Le sous-comité des Nations Unies en visite au Maroc

Le sous-comité des Nations-Unies pour la prévention de la torture et autres peines ou traitements …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.