mercredi 23 août 2017

Maroc-Allemagne 50 ans de coopération

Mbarka bouada 50 ans maroc allemagne

En 50 ans, le Maroc et l’Allemagne ont tissé des relations privilégiées avec pour objectif de «façonner ensemble l’avenir».

Le Maroc et l’Allemagne ont célébré 50 ans de coopération sous le thème «Ensemble, nous façonnerons l’avenir».

Les deux pays se sont félicités, lors d’un séminaire à Rabat, du «niveau atteint par la coopération bilatérale caractérisée par une grande stabilité fondée sur l’amitié et la confiance». Le Maroc est un pays stable, a souligné Mme Gudrun Kopp, secrétaire auprès du ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Il est aussi porteur d’énormes espoirs dans le contexte du printemps arabe. L’Allemagne a décidé de consacrer 670 millions d’euros à des projets à réaliser dans le Royaume pour la période 2012-2014 et de fournir à ce dernier le savoir-faire allemand, principalement dans la gestion de la ressource eau, de l’agriculture, du tourisme et de l’industrie.
Le Maroc est donc pour l’Allemagne «un partenaire de première heure».
Depuis les premiers pas franchis par les deux pays dans le domaine de la coopération, les ministres se sont succédé de part et d’autre et avec eux les priorités. Mais l’importance de la coopération est incontestée, a rappelé une source de l’ambassade allemande à Rabat qui a ajouté: «De multiples acteurs ont contribué à la réussite de la coopération: les gouvernements marocains et allemands, les agences et leurs partenaires qui mettent en œuvre les projets, la société civile, les régions et les communes, ainsi que le secteur privé». Sans leur engagement, a relevé la même source, la coopération n’aurait pas connu le succès célébré aujourd’hui».
Il y a un deuxième volet où le partenaire allemand peut apporter son savoir-faire. Il concerne les domaines de construction de centrales électriques, l’énergie en général, notamment l’éolien et le solaire, a précisé la ministre allemande dans une déclaration à la presse marocaine.
Le troisième volet où l’Allemagne peut apporter son savoir-faire, a indiqué la ministre allemande, c’est le développement économique durable. Dans ce contexte précis, l’Allemagne souhaiterait «promouvoir les PME afin de créer des emplois et pour que le Maroc puisse créer sa propre base économique où il pourra ensuite se déployer pleinement et indépendamment», a conclu Gudrun Kopp.
SM le Roi Mohammed VI a lancé en mai 2013 la construction de la plus grande centrale thermo-solaire du monde (510 mégawatts prévus) à Ouarzazate. L’Allemagne participe au financement de ce grand chantier à hauteur de 115 millions d’euros. La réalisation de cette centrale permettra de réduire la dépendance du Royaume.
Le Maroc et son partenaire allemand coopèrent également dans le secteur important de l’eau et de l’assainissement. L’Allemagne y a mis plus de 400 millions d’euros depuis 1980, un engagement de longue date, ce qui a permis d’améliorer l’alimentation en eau potable de plus de 8 millions de Marocains, principalement en milieu rural et dans les petites et moyennes villes. Grâce à cet appui, «le Maroc a réussi à augmenter le taux de branchement aux réseaux urbains en eau potable de 80% à presque 100%», a précisé une source allemande. La même source a conclu que la coopération allemande appuie le gouvernement marocain dans tous ses efforts pour rendre l’économie du Royaume plus compétitive et génératrice d’emplois. Basée sur une expérience professionnelle approfondie et une confiance mutuelle, la coopération maroco-allemande constitue un pilier pour la paix dans la région.
Le séminaire sur la 50ème année de coopération Maroc-Allemagne s’est distingué par trois panels animés par des experts marocains et allemands opérant dans les domaines de l’énergie, de l’eau et de l’environnement, avec pour objectifs d’évaluer la coopération entre les deux pays dans les pôles prioritaires et de suggérer des idées pour son développement et son amélioration. Ainsi, le panel «Compétence et innovation, moteurs d’une économie durable et compétitive» a décortiqué les multiples possibilités d’échange d’expertise en matière de création d’emplois et de promotion des petites et moyennes entreprises. Il a également examiné, entre autres, les moyens à mettre en œuvre pour que la formation professionnelle puisse accompagner de manière efficace le développement économique du pays et les domaines de coopération maroco-allemande.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.