mercredi 24 avril 2019

Le Maroc et l’OIF entretiennent d’excellentes relations caractérisées par une convergence de vues

Le Maroc et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) entretiennent d’excellentes relations caractérisées par une convergence de vues, a affirmé, vendredi à Rabat, la secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo.

“Les relations entre le Royaume du Maroc et l’OIF sont excellentes et caractérisées par une convergence de vues, notamment quant à l’avenir de notre Organisation”, a indiqué Mme Mushikiwabo lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.

Le Maroc est un membre très important de l’Organisation, a-t-elle souligné, exprimant sa gratitude pour le Royaume qui a soutenu sa candidature ainsi qu’à Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui l’a félicitée à sa prise de fonction à la tête de l’OIF.

Évoquant les raisons qui l’ont poussée à briguer la présidence de l’OIF, Mme Mushikiwabo affirmé être animée par le défit de vouloir harmoniser les besoins des populations de l’espace francophone, mais aussi le fonctionnement des programmes de la francophonie.

L’Organisation recèle des possibilités “immenses” puisqu’elle est composée de 88 États membres qui ont un esprit de solidarité et de diversité culturelle, ce qui en fait un espace “très sain”, a-t-elle dit, notant qu’elle veillera à ce que l’OIF puisse aller vers l’accomplissement de son potentiel.

“Je voudrais que l’OIF se distingue par ce qu’elle peut mieux faire que les autres organisations”, a-t-elle dit, appelant à ce que l’Organisation ne se perde pas dans des programmes et des thématiques qui relèvent d’autres organisations.

L’OIF “ne doit pas être une mini Nations unis, mais plutôt une organisation focalisée”, a-t-elle poursuivi, rappelant que l’espace francophone se caractérise par sa jeunesse, tant au niveau des pays africains, de l’Asie du sud-est que des pays européens.

“C’est la réponse aux attentes de nos populations qui va nous donner plus de pertinence”, a souligné Mme Mushikiwabo, promettant que durant son mandat, elle essaiera de répondre aux attentes des peuples de l’espace francophone dans un contexte où “le monde se cherche avec beaucoup de réclamations sociales et où les citoyens demandent à ce qu’on s’intéresse à eux dans le multilatéral”.

Avec MAP

Voir aussi

La Somalie réitère son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc

Le ministre somalien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ahmed Isse Awad, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.