dimanche 20 août 2017

Le communiqué des quatre partis

Le 8 janvier 2017, quatre partis politiques (le RNI, le MP, l’UC et l’USFP) ont signé un communiqué dans lequel ils expriment leur position commune concernant les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement. Ce document, a fait sortir de ses gonds le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane. Les 4 signataires y affirment:

«Nous, les quatre partis: le Rassemblement National des Indépendants, le Mouvement Populaire, l’Union Constitutionnelle et l’Union Socialiste des Forces Populaires, signataires du présent communiqué, suite aux derniers développements des négociations entre le chef de gouvernement désigné et les parties concernées ayant exprimé leur volonté de se joindre à la coalition gouvernementale, assurons à l’opinion publique ce qui suit:

Premièrement,

Notre souci de contribuer à la formation d’une majorité gouvernementale à même de traduire la volonté du Souverain, telle qu’exprimée dans le Discours royal de Dakar, dans lequel le Souverain a attiré l’attention sur la nécessité de former un gouvernement, avec un programme clair et des priorités définies concernant les affaires intérieures et extérieures (du pays) et capable de dépasser les difficultés laissées par les années passées.

Deuxièmement,

A parti d’un esprit  de responsabilité, nous renouvelons notre ouverture à la poursuite  des négociations avec le chef de gouvernement désigné, pour arriver à former une majorité gouvernementale à même de servir les intérêts suprêmes de la nation, à partir d’une majorité forte et homogène, capable d’appliquer les programmes gouvernementaux à court et long termes. Une majorité qui n’obéit  obéir à aucun autre critère ne correspondant pas à la logique d’une équipe gouvernementale homogène et solidaire.

Troisièmement,

Nous affirmons notre désir de former un gouvernement fort et notre engagement pour une action commune, afin de pouvoir consolider et renforcer la coalition gouvernementale, devenue nécessaire pour constituer un cadre confortable, à même d’assurer la bonne marche des institutions de l’Etat. 

ML

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.