lundi 12 novembre 2018

Intégrité territoriale : Tous les partis politiques d’une même voix !

Suite à leur réunion avec le chef de gouvernement, tenue le 1er avril 2018, les dirigeants des partis politiques représentés au parlement ont unanimement rappelé que la souveraineté du Maroc est une ligne rouge à ne pas franchir.

Les développements que connaît la question de l’intégrité territoriale du Royaume, à la lumière des provocations des éléments séparatistes du Polisario avec le soutien des adversaires du Maroc, nécessitent une mobilisation nationale.

Dans ce contexte, le président du Rassemblement National des Indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, a affirmé: «Le Maroc ne peut en aucun cas accepter la présence provocatrice des éléments séparatistes dans la zone tampon de Guergarate». Il a expliqué qu’en cas d’incapacité de la communauté internationale d’accomplir son devoir de protéger cette zone, «le Royaume a le plein droit de protéger son territoire». Il a affirmé que le Maroc ne cédera pas un pouce de son territoire, tout en étant disposé à aller plus loin pour préserver les intérêts suprêmes de la nation.

Pour sa part, le SG du Parti de l’Istiqlal (PI), Nizar Baraka, a souligné que toutes les forces vives sont invitées à se mobiliser davantage et exprimer la position ferme du Maroc qui «met en garde contre toute tentative de franchir la ligne rouge relative au Sahara marocain». Il a mis en relief la mobilisation de l’ensemble des partis politiques derrière SM le Roi Mohammed VI, afin de faire face aux défis et œuvrer sans relâche pour le renforcement du front intérieur.

De son côté, la SG  du Parti Socialiste Unifié (PSU), Nabila Mounib, a affirmé que le Maroc doit être prêt à affronter le tournant décisif que traverse la question du Sahara, à travers le renforcement du front intérieur, soulignant le consensus national de l’ensemble des Marocains autour de la question de l’intégrité territoriale du Royaume. A cet égard, elle a souligné la nécessité de continuer de construire un modèle de développement qui réponde aux attentes et aux aspirations de toutes les composantes de la société, dans toutes les régions du pays, y compris les régions du sud, ainsi que l’élaboration d’une vision stratégique proactive, cohérente et durable qui sera traduite par une action participative avec les partis et toutes les forces du pays.

Le SG du Parti de l’Union Constitutionnelle (UC), Mohammed Sajid, a déclaré, quant à lui, qu’il existe des lignes rouges à ne pas franchir, demandant aux responsables onusiens d’accomplir leur devoir et de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir une nouvelle détérioration de la situation, sachant que le Maroc est «prêt à toute éventualité, concernant la préservation de son intégrité territoriale».

Dans le même sens, le SG du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ilyass El Omari, a indiqué que la réunion des chefs de partis politiques avec Saâd-Eddine El Othmani a été l’occasion d’apprendre davantage sur les nouveaux développements que connaît le dossier du Sahara. Le gouvernement et toutes les formations politiques sont bien conscients de la gravité de la situation, a-t-il noté, soulignant leur détermination à se dresser face à tous ceux qui tentent de changer les données sur le terrain.  

Pour le Secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), Nabil Benabdallah, «la réponse du Maroc devrait être ferme (…), avec la nécessité de préserver le consensus national, de renforcer le front intérieur et de poursuivre le processus de démocratisation, de réforme et de justice sociale engagé par notre pays», pour faire face aux provocations des ennemis du Maroc et de son intégrité territoriale.

Il est à noter que le chef de gouvernement s’est également réuni avec les leaders des principaux syndicats, ainsi que des dirigeants des partis politiques non représentés au Parlement, dans le cadre de la mobilisation générale à laquelle il a appelé, pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume.

ML

Voir aussi

Maroc-Etats-Unis : Nasser Bourita reçu par Donald Trump

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a été reçu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.