dimanche 20 août 2017

Habib El Malki veut redorer le blason du Parlement

L’adoption par le Parlement de la loi portant ratification de l’Acte constitutif de l’Union Africaine a été la plus importante réalisation de la session d’automne, en plus de la restructuration des instances de la Chambre des représentants.

C’est ainsi que s’est exprimé Habib El Malki, président (USFP) de la première Chambre, lors de la séance de clôture de la session d’automne du parlement, le lundi 13 février 2017.

Un double message fort

La session d’automne, avec l’élection du président et du Bureau de la Chambre des représentants, des présidents des commissions permanentes et des présidents des groupes, ainsi que l’adoption de l’Acte constitutif de l’Union Africaine, a permis «d’adresser un message fort tant à l’opinion nationale qu’internationale, qui démontre que le Maroc, son peuple, son Roi et ses institutions exécutive et législative restent toujours unis pour défendre les intérêts supérieurs de la Patrie et son intégrité territoriale et pour faire face aux défis extérieurs», selon El Malki.

Constitution de groupes d’Amitié

Dressant le bilan de la session d’automne, Habib El Malki a souligné que le Bureau de la Chambre des représentants a tenu à constituer plusieurs groupes d’amitié parlementaires avec les parlements étrangers, mettant en relief l’importance de ces groupes dans la défense des intérêts du Maroc et pour soutenir la diplomatie nationale.

Le président de la Chambre des représentants a également rappelé, lors de la séance de clôture de cette session, la révision du règlement intérieur qui est à même de permettre son adaptation aux nouvelles dispositions constitutionnelles, plus particulièrement les articles 14 et 15 relatifs aux motions et pétitions des citoyens convertibles en propositions de loi (voir articles de la Constitution, en encadré).

S’agissant du contexte national, Habib El Malki a fait remarquer que le Maroc politique ne suit pas la même cadence que celle du Maroc diplomatique, précisant que cette situation aura, si elle perdure (allusion faite au blocage que connaît la constitution du nouveau gouvernement), «des répercussions sur nos ambitions à tous». Ce qui nécessite une réévaluation de la situation politique interne au niveau de l’efficacité que consacrent les initiatives royales menées par SM le Roi Mohammed VI pour défendre les acquis de la nation.

Redorer le blason

Et pour finir, El Malki a appelé à un discours discipliné, à redorer le blason et à donner une image renouvelée de l’institution législative auprès de l’opinion nationale avec, pour objectif pérenne, la consécration de la démocratie.

Mohammed Nafaa

………………………………………….

 

Constitution marocaine de 2011

Article 14

Les citoyennes et les citoyens disposent, dans les conditions et les modalités fixées par une loi organique, du droit de présenter des propositions en matière législative. Un ou plusieurs groupes de la Chambre parlementaire concernée peut parrainer ces motions et les traduire en propositions de loi, ou interpeller le gouvernement dans le cadre des prérogatives conférées au Parlement.

Article 15

Les citoyennes et les citoyens disposent du droit de présenter des pétitions aux pouvoirs publics. Une loi organique détermine les conditions et les modalités d’exercice de ce droit.

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.