mercredi 16 août 2017

Grand oral de Benkirane au parlement

Benkirane parlement 2014

Le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a répondu aux questions des députés de la majorité (mardi 27 mai 2014), concernant la politique générale et le dialogue social.

Il a rappelé que le gouvernement a tenu depuis son installation à mettre en place les mécanismes et règles de ce dialogue et a eu des concertations individuelles et collectives avec tous les partenaires, ce qui a permis de consolider la paix sociale et de réaliser des résultats probants que l’Etat a supportés et continue de le faite, malgré une conjoncture économique difficile.
Il a énuméré les mesures prises par le gouvernement, entre autres la hausse du seuil minimum des salaires dans les secteurs de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture, la mise en œuvre du système d’indemnité pour perte de travail qui a coûté à l’Etat 500 millions de dirhams et la hausse du seuil minimum de la retraite dans le secteur privé.

Benkirane a par ailleurs rappelé que la masse salariale à la Fonction publique a augmenté. Elle est de 103,7 milliards de DH en 2014, contre 66,7 milliards de DH en 2007, soit une augmentation de 47%. Cette masse salariale représente aujourd’hui 11% du PIB, 33% du budget général, 52% du budget de fonctionnement, 48% des ressources ordinaires de l’Etat et 55% des rentrées fiscales.
Logiques avec eux-mêmes, les groupes parlementaires de l’opposition ont critiqué la gestion du Dialogue social et appelé à un colloque national sur les défis du dialogue.
On s’attendait à ce que Benkirane se relâche. Mais c’est le PAMiste Tahar Chakir qui lui a donné l’occasion de poursuivre en critiquant son appel à la dissolution du PAM, «du ressort de la justice», a-t-il dit. Calme cette fois, Benkirane a répliqué non sans humour: «Tant que je suis à ce poste, je ne dissoudrai aucun parti. C’était juste un conseil. Que vous le preniez en compte ou non, c’est votre affaire».
Réagissant à ces messages envoyés sur antenne, un député istiqlalien nous a confié: «Benkirane vient d’entamer sa campagne électorale».

Mohamed Nafaa

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.