dimanche 22 octobre 2017

Fouad Omari : Autre mandat pour le maire de Tanger ?

Fouad omari

Invité du Forum de la MAP (mardi 21 avril), Fouad Omari, maire de Tanger, a débattu avec les représentants des médias nationaux de la thématique d’actualité, «les perspectives de gestion de la ville de Tanger à la lumière des échéances électorales 2015». Omari était le premier maire à intervenir à ce Forum. D’autres maires lui emboîteront le pas pour évoquer les attentes des habitants de leurs villes respectives à la veille des prochaines échéances électorales.
La rencontre avec le maire de Tanger a coïncidé avec l’anniversaire du discours de feu Mohammed V (9 avril 1947) à Tanger dans lequel il avait qualifié cette ville de «couronne du Maroc». La voilà aujourd’hui qui s’achemine doucement, mais sûrement, vers la concrétisation de ce couronnement; une ville qui n’a plus rien à envier aux grandes métropoles du monde, plus particulièrement dans le voisinage proche.

«Le projet du Grand Tanger, a précisé Fouad Omari, est une vision que nous partageons avec SM le Roi Mohammed VI et les habitants de cette ville du détroit ont le droit de se poser ces questions: ”Où va Tanger, comment est-elle gérée au sein d’une alliance gouvernementale et quelles réalisations de cette expérience?”». «La réponse est simple, automatique et coule de source, a lancé le maire. Tous les projets de développement de Tanger et de ses habitants sont adoptés à l’unanimité. Nous considérons que cette ville n’est pas seulement un défi régional, mais aussi national, en plus d’être une ville frontière et de transit. Nous veillons donc à tout faire pour rehausser et améliorer la qualité de vie des habitants à tous les niveaux. Le Maroc se doit d’être fier de cette ville qui a acquis une identité à travers la réconciliation de son présent avec son passé. Elle est devenue une ville importante. En témoignent les étrangers, y compris les maires des grandes villes d’Europe qui aspirent à bénéficier de son expérience». Dans ce sens, le maire de Tanger s’est félicité de l’expérience réussie de la coalition des partis qu’il dirige pour la gestion de la ville du détroit. Il s’est dit prêt à briguer un nouveau mandat à la tête du Conseil de la ville si la direction de son parti (PAM) le décide.

Mohamed Nafaa

Voir aussi

Terrorisme : La stratégie du Maroc, différente de celle d’Alger

C’est grâce à son  climat de stabilité que le Maroc a réussi à se placer …

Un commentaire

  1. [b]Et les espaces verts dans la ville M. le maire ? On étouffe à Tanger ! Et c’est le ressenti de beaucoup d’habitants ![/b]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.