samedi 19 août 2017

«Femmes & climat» : Engagement du Maroc et de l’Afrique à la cause

Fathia bennis Presidente de Womens s Tribune

Les 29 et 30 mai s’est tenue la 6ème édition du Women’s Tribune à Skhirat ; cession, organisée en partenariat avec ONU Femmes et le R20.
L’événement a mobilisé un grand nombre d’acteurs politiques, économiques et de la société civile. Ce sont en effet près de 400 participants -dont une centaine d’étrangers parmi les décideurs de plusieurs pays- qui ont débattu pendant deux jours des méfaits des mutations climatiques et de l’urgence d’y apporter des solutions si on veut laisser à nos enfants une planète terre «viable».
Les organisateurs –et la première d’entre eux, Fathia Bennis, Présidente de Women’s Tribune- expliquent le choix de la thématique «Femmes pour le climat» retenue pour cette session du Women’s Tribune, par le fait que l’inégalité entre les genres, conjuguée au changement climatique, accroît la vulnérabilité des femmes. Ce constat est admis et souligné par de nombreuses associations et instances internationales qui militent pour mettre en place des solutions à ce fléau. Les femmes sont les premières touchées par les bouleversements climatiques avec un taux de mortalité 14 fois supérieur à celui des hommes en cas de catastrophes naturelles.

Mais en même temps ce sont les femmes qui sont les premières à pouvoir contribuer positivement à l’élaboration de techniques efficaces d’adaptation et d’atténuation des changements climatiques grâce à leur pragmatisme, leur sensibilité et leur sens de la collectivité.
Des ateliers thématiques ont été organisés autour de 5 thèmes: la contribution des femmes à la négociation climatique, le financement des initiatives de lutte contre le changement climatique porté par les femmes, la prise en compte des enjeux de santé sous la contrainte des changements climatiques, l’accès aux ressources pour les femmes dans le contexte du changement climatique et les liens entre femmes, religion et climat.
Ils ont permis de dégager des recommandations qui sont autant de pistes pour les décideurs politiques. Exprimées d’une même voix par l’ensemble des participants, ces recommandations sont les prémices d’un engagement des pays africains présents au Women’s aux côtés du Maroc (Tchad, Sénégal, Congo, Nigéria, Mali) et constituent une plateforme de négociations très élaborée, destinée à faciliter les négociations face aux pays développés lors de la Conférence de Paris en Décembre prochain.
Un autre rendez-vous est donné: celui de l’année prochaine, puisque le Maroc recevra le 22ème Sommet de l’ONU sur le climat (COP 22).

KB

Un grand nombre de personnalités en ont débattu…


Les travaux de ces deux jours de séminaire ont été ouverts par Fathia Bennis, Présidente du Women’s Tribune, et ont connu la participation de Rachid Belmokhtar, ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Hakima El Haite, ministre chargée de l’Environnement, Bassima Hakkaoui, ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Mary Robinson, ex-Présidente de la République d’Irlande et envoyée spéciale de Ban Ki-Moon pour le climat, Bariza Khiary, Vice-Présidente du Sénat Français, Michele Saban, Présidente du R20, Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar et Thérèse Olenga, ministre provinciale en charge de l’Education, de l’Environnement, de la Communication et du Genre, de la République du Congo…
De nombreuses autres personnalités ont apporté leur pierre à l’édifice des réflexions. Notamment: Nicolas Hulot, envoyé spécial du Président de la République Française, Pierre Rabhi, fondateur de Terre & Humanisme, Amina Benkhadra, Directeur général de l’Office national des hydrocarbures et des mines, Fodé Sylla, Ambassadeur itinérant du Sénégal, Houria Tazi Sadeq, membre du Conseil des droits de l’homme et Sabah Chraïbi, Présidente de l’association Espod.
Tous, à travers leurs idées et leurs expériences, ont permis de faire avancer la réflexion sur la nécessité de concevoir des politiques relatives au climat favorisant l’égalité des sexes.

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.