vendredi 15 décembre 2017

Education : Hassad veut rompre avec le passé

Lors d’une conférence de presse à Rabat, le ministre de l’Education nationale,  de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Hassad, a insisté sur le fait que la rentrée scolaire actuelle se veut une rupture avec le passé et ne constitue qu’une étape dans le processus visant à rétablir la confiance dans l’école marocaine et à promouvoir le système éducatif.

On le disait très discret et peu bavard avec les médias. Mohamed Hassad a présenté, pendant près de deux heures, lors d’une conférence de presse à Rabat, les nouveautés de la rentrée scolaire, universitaire et de la formation professionnelle.

Réinstaurer la confiance

D’emblée, il a donné le ton, écartant toute équivoque. «Cette nouvelle rentrée scolaire, a-t-il précisé, représente la première étape dans le processus de réinstauration de la confiance dans l’école marocaine et de promotion du système de l’éducation et de la formation». Le ministre s’est dit résolu en affirmant: «Cette nouvelle rentrée scolaire se devait d’être un point de rupture avec ce qui se passait auparavant. Et si nous réussissons, nous rétablirons la confiance avec le citoyen au sein de l’école publique longuement critiquée. Mais si nous échouons, les Marocains diront alors que rien n’a changé».

Hassad s’est félicité du soutien de SM le Roi Mohammed VI au secteur de l’éducation nationale. «Ce soutien, a-t-il précisé, a toujours été le pilier principal sur lequel nous nous basons et comptons pour asseoir notre système éducatif. La réforme et la réhabilitation de l’école ne sont pas une mission impossible, mais elles devront s’accompagner d’une implication globale des différents partenaires de l’école, plus particulièrement les enseignants.

Rénover le modèle pédagogique

Cette nouvelle rentrée scolaire connaît, a dit le ministre, la mise en œuvre de plusieurs actions, dont les principales sont: le nouveau modèle pédagogique, introduire du français dès la première année du primaire (expression orale); en plus de revoir les méthodes et les approches pédagogiques d’enseignement des langues arabe et française, l’enseignement de la langue arabe au niveau de la première année, selon la méthode syllabique, intégrer l’approche actionnelle dans l’enseignement, instaurer l’apprentissage des langues étrangères pour la 5ème et la 6ème du primaire, pour les trois niveaux du cycle collégial (il s’agit de développer le capital linguistique des collégiens à travers des activités intégrées de lecture dans les cours d’arabe, de mathématiques et de sciences), adapter le curriculum du cycle primaire aux spécificités des enfants en situation de handicap (6 types de handicap) et, enfin, mettre en œuvre le cadre référentiel du préscolaire.

Réduire l’encombrement

Parmi les nouveautés annoncées par le ministre Mohamed Hassad, dont il s’est montré fier, tout en admettant qu’elles ne garantissent pas à elles seules la réussite du système éducatif, il y a l’amélioration des espaces d’accueil et des conditions de scolarisation et de formation. Autre motif de satisfaction pour le ministre, la réduction du nombre des élèves dans les classes. «Désormais, a-t-il précisé, la moyenne nationale par classe est de 25 élèves pour la 1ère année primaire et 30 élèves par classe pour les autres niveaux, tous cycles confondus». De plus, a souligné Mohamed Hassad, 92% des classes ne dépassent pas 34 élèves dans la 1ère année primaire et 98,8% des classes des autres niveaux ne dépassent pas 44 élèves chacune.

Mesures d’accompagnement

S’agissant de la réhabilitation des établissements de l’enseignement, le ministre a relevé la mise à niveau de 9.917 établissements scolaires et de 799 internats et le renouvellement de plus de 350.000 tables, 233.000 tableaux, 146.500 bureaux et 146.500 chaises pour les enseignants.

Cette nouvelle rentrée se caractérise également, a souligné Hassad, par la mise en œuvre d’un certain nombre de mesures d’accompagnement visant à instaurer la discipline et la rigueur dans le système. Il a cité notamment, à titre d’exemple et non des moindres, le chant de l’hymne national et la saisie quotidienne des absences des élèves et des enseignants. Concernant le système Massar, la mise en place du suivi régulier et de l’accompagnement des établissements scolaires (par deux inspecteurs pour chaque 10 établissements scolaires), ainsi que l’élaboration d’un calendrier de l’année universitaire en vue d’harmoniser les opérations menées au niveau central avec celles menées au niveau des universités ont été évoquées.

Renforcer la langue amazighe

Ainsi, a souligné le ministre Hassad, des mesures préliminaires seront prises dans le cadre de la préparation de la rentrée 2017-2018, dont le démarrage des préparatifs dès le mois d’octobre 2017, la poursuite du renouveau du modèle pédagogique, le renforcement de l’enseignement de la langue amazighe, l’extension de l’enseignement préscolaire de manière progressive, la poursuite de la réduction du nombre d’élèves pour garantir les conditions optimales de l’acte d’enseignement et l’organisation anticipée des concours, ainsi que l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan intégré de formation initiale et continue au profit des acteurs éducatifs.

Mobilisation sociale

Et le ministre de conclure: «La rentrée scolaire actuelle n’est qu’une étape dans le processus visant à rétablir la confiance dans l’école marocaine et à promouvoir le système éducatif». Il n’a pas manqué de remercier les parties prenantes (acteurs éducatifs, départements ministériels, autorités locales, élus, société civile et autres partenaires) pour leur forte implication lors de la préparation de la présente rentrée scolaire qui démontre, a-t-il souligné, que la réforme de l’école marocaine est possible, à condition de renforcer la mobilisation sociale autour du chantier qui constitue la 2ème cause nationale, après l’intégrité territoriale du Royaume.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

PAM : Ilyas El Omari maintenu aux commandes…

Le Conseil national du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a décidé, au terme de sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.