samedi 21 octobre 2017

Décryptages : Comme un album de réflexions…

Omar dahbi

Ouvrage qui vient de paraître, «Décryptages» est d’une lecture captivante. Il se feuillette comme un album dont chaque chronique a l’effet d’un arrêt sur image qui replonge le lecteur dans un passé récent… Un album de réflexions.

Pour se remémorer le passé, avec ses faits, ses émotions, l’on ouvre volontiers un album photos et l’on en feuillette les pages, tantôt avec nostalgie devant les bons souvenirs, tantôt avec soulagement devant les moins bons.
«Décryptages», paru il y a trois semaines aux éditions ALM, n’est pas un album photos. C’est une sélection de chroniques publiées entre 2005 et 2014 sous la plume du journaliste Omar Dahbi, actuel directeur des rédactions du «Groupe Maroc Soir». Mais en parcourant ces chroniques, l’une après l’autre, le premier sentiment que l’on a, outre l’impression de revivre un passé à la fois si proche et si lointain, c’est celui de feuilleter un album de réflexions…
Un journaliste, qu’il soit débutant ou professionnel, a d’abord le devoir de rapporter les faits. Cependant, si le débutant s’applique essentiellement à réunir, vérifier et présenter les faits au lecteur, sous la supervision de ceux qui veillent à la qualité de ses écrits ; le professionnel, lui –et a fortiori l’éditorialiste ou le chroniqueur- a, en plus, l’immense responsabilité de commenter les faits. Immense responsabilité, parce que ses commentaires orientent peu ou prou l’opinion publique, voire les choix des décideurs…

Toute chronique est donc une réflexion, un arrêt sur faits et un rendu de ce que ces faits inspirent.
Journaliste depuis près d’un quart de siècle, l’auteur de «Décryptages», Omar Dahbi, a assuré la direction de plusieurs rédactions. La direction des rédactions de «Maroc Soir», actuellement. Mais auparavant, la direction de l’information de Radio Médi1. Et, avant cela, la direction de la rédaction de «Aujourd’hui le Maroc» (ALM), quotidien où il a passé une dizaine d’années. La plupart de ces chroniques remonte à cette époque-là.
Or, cette époque, comme le souligne la préface de l’ouvrage -que signe un autre journaliste, actuel responsable des rédactions d’ALM et de «La Vie éco», Saâd Benmansour- est celle d’«une décennie qu’on ne peut qualifier de paisible dans l’histoire récente du Maroc». En 2005, en effet, le Maroc, passé sous le nouveau règne –celui de SM Mohammed VI- depuis quelques années à peine (1999), tentait de laisser derrière lui les années dites de plomb, les chocs des attentats terroristes qui ont frappé Casablanca en 2003 (juste après ceux de New York en 2001) et tout ce qui pouvait entraver ses nouvelles ambitions de développement accéléré.
Mais, les embûches, sur son chemin, ne manquaient pas. La question de l’intégrité territoriale sur les braises de laquelle souffle obsessionnellement le voisin de l’Est ; la montée de la vague terroriste (aujourd’hui, un fait avéré, mais à l’époque, lame de fond) ; les difficultés de construction d’un Etat de droit aux standards internationaux, etc.
Ce sont tous ces thèmes et d’autres encore (qui surprennent parfois le lecteur) que Omar Dahbi a soumis à un temps de réflexion, chaque fois qu’il s’est apprêté à «commettre» un édito ou une chronique. Il a fait cela comme le font les journalistes professionnels que l’on qualifie d’«historiens du quotidien». Observation, réflexion, analyse, mise en perspective et, chaque fois que possible, enseignements à tirer…
Mais la plume d’un «historien du quotidien» ne donne lieu qu’à une chronique dont la longévité est par définition éphémère, une chronique en chassant une autre, notamment dans un journal qui paraît chaque jour…
L’initiative qu’a prise Omar Dahbi de colliger certaines de ses chroniques pour les présenter dans cet ouvrage sous le titre générique «Décryptages», rend justice à ces chroniques, à leur utilité qui va au-delà des 24h de vie d’un journal quotidien. On y retrouve l’intérêt des pensées profondes qu’il y avait exprimées, mais aussi sa plume, curieuse, appliquée, ici acérée, là espiègle, qui entraîne le lecteur dans une lecture (ou une relecture) captivante.

Le Reporter

Voir aussi

Gouvernement : El Othmani et les ministres en tournée dans les 12 régions

Nouveau. Le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a enfourché son cheval pour visiter, a-t-il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.