lundi 18 décembre 2017

Crans Montana : une 3ème édition pour l’Afrique

crans_montana_conference_decembre_2016

Les organisateurs du Forum Crans Montana sont à pied d’œuvre pour préparer la 3ème édition de cette rencontre qui aura lieu à Dakhla, du 16 au 21 mars 2017.

Sous le Haut patronage de SM Le Roi Mohammed VI, le Forum de Crans Montana sera de retour. Il s’invite à Dakhla, du 16 au 21 mars 2017, avec à son actif une belle réussite de deux éditions sur l’Afrique et la coopération Sud-Sud; deux événements exceptionnels, avec plus de deux mille participants représentant plus de 150 Etats et 500 journalistes venus du monde entier.

Ce succès tient au fait que Dakhla est définitivement érigée comme laboratoire de l’Afrique de demain. «L’accueil chaleureux que la population locale a réservé au Forum de Crans Montana et le formidable élan de sympathie qui a suivi, de la part des décideurs venus du monde entier, nous ont convaincus », a dit Jean Paul Carteron, fondateur du forum. La mission du Forum dans cette belle ville de Dakhla n’est pas achevée. C’est la raison pour laquelle ce rendez-vous sur l’Afrique et la coopération Sud-Sud se tiendra à nouveau à Dakhla en mars prochain.

Présentation du Forum

Dans le but d’annoncer la tenue prochaine du Forum de Crans Montana de Dakhla, le Président d’honneur et Fondateur du Forum, Jean Paul Carteron et le Président Pierre Emmanuel Quirin ont tenu une conférence de presse, lundi 28 novembre 2016 à Rabat, où ils ont présenté le thème central de la 3ème édition et les grandes lignes du programme.

Une réflexion sur l’Afrique

Cette troisième édition réunira une nouvelle fois de grands décideurs de la planète et permettra d’ouvrir une réflexion approfondie sur l’Afrique du 21ème siècle, le rôle structurant du Maroc et le potentiel gigantesque de la coopération Sud-Sud. Elle sera également une occasion de mettre à l’honneur les politiques volontaristes proposées par le Royaume pour les régions du Sud qui font de Dakhla un modèle pour toute l’Afrique ; et de donner aux citoyens des régions sahariennes la possibilité d’un dialogue réel avec les acteurs de la politique et de l’économie.

Un modèle de développement

Pour le Forum de Dakhla, le Maroc est un modèle de développement pour toute l’Afrique et joue un rôle qui est mis en exergue en tant que centre de gravité africain de la coopération Sud-Sud.

Réussites possibles

L’édition de 2017 sera «la confirmation du positionnement de Dakhla sur la carte mondiale de la politique et des affaires, comme un lien unique et original qui fait la démonstration que là où il y a une vision, toutes les réussites deviennent possibles», estiment les organisateurs de cette manifestation haut de gamme.

Une place centrale pour l’Afrique

L’Afrique a toujours occupé une  place centrale dans les activités du Forum de Crans Montana, soulignent les organisateurs, persuadés qu’ils sont que le continent représente le plus bel espoir dans un monde en plein désarroi. Les politiques ambitieuses entreprises par le Royaume, précisent encore les organisateurs, ont ainsi trouvé un écho tout particulier auprès du Forum qui a souhaité poursuivre son engagement dans le cadre d’une coopération durable.

Mohammed Nafaa

Il a déclaré…

Pierre Emanuel Quirin, Président du Forum de Crans Montana

 

paul_emanuel_quirin_crans_montana

L’Afrique et la coopération Sud-Sud, au cœur de notre débat

«L’Afrique et la coopération Sud-Sud seront au cœur du débat de Dakhla, au moment où le Royaume du Maroc se dirige vers son retour au sein de l’Union Africaine. Nous avons estimé opportun et naturel de pouvoir faire une grande réflexion sur ce que sera le continent africain au 21ème siècle. Nous allons parler d’agriculture, de santé publique, d’énergies renouvelables, de la place considérable qu’occupent les femmes aujourd’hui dans cette société, le rôle des jeunes et la coopération Sud-Sud qui est aujourd’hui un axe très fort de nos activités. Cette année -et c’est une originalité-, c’est une grande réflexion en conférence internationale sur le développement, qui réunira les pays insulaires qui sont, de nos jours, les plus menacés par les conséquences des changements climatiques. Aujourd’hui, on parle de Dakhla au quotidien et nous sommes interpellés, tous les jours que Dieu fait, sur cette superbe ville. Il y a quelque chose de fusionnel entre le Forum de Dakhla et la problématique du développement du Sud».

MN

Voir aussi

PAM : Ilyas El Omari maintenu aux commandes…

Le Conseil national du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a décidé, au terme de sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.