lundi 1 mai 2017

Conseil des droits de l’Homme/ONU : Le Maroc remet l’Algérie à sa place

La diplomatie marocaine a dû une fois encore remettre l’Algérie à sa place, suite à ses manœuvres répétées visant à détourner les débats du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, en évoquant des allégations tendancieuses sur la situation des droits de l’homme au Sahara marocain.

L’échec des détracteurs du Maroc à influencer le Haut-commissariat aux droits de l’Homme sur la question du Sahara ne semble pas, en effet, avoir dissuadé l’Algérie d’orchestrer une campagne désespérée autour de violations imaginaires des droits de l’homme dans les provinces du sud.

Réagissant à ces manœuvres, l’ambassadeur représentant permanent du Royaume à Genève, Mohamed Aujar, qui s’exprimait lors du débat du CDH sur le suivi de la mise en œuvre de la Déclaration de Vienne et de son Plan d’action, a mis l’accent sur l’attachement des populations des provinces du sud à leur marocanité et leur rejet sans appel des discours et des manœuvres séparatistes parrainées par les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume.

ML

Voir aussi

Le Parlement reprend le travail : Vote de confiance, loi de Finances et lois en instance…

De retour à l’Hémicycle, les parlementaires ont du pain sur la planche: programme gouvernemental, projet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.