vendredi 20 octobre 2017

Accord de pêche Maroc-UE : Le lobby espagnol affûte ses armes

A quelques mois de l’expiration de l’accord de pêche entre le Maroc et l’UE, les professionnels de la pêche ibériques affûtent leurs armes.

Le lobby espagnol, qui veut la reconduction de l’accord, mène déjà la bataille pour le renouvellement du protocole. Il fait du forcing à la Commission européenne pour le lancement des négociations entre les deux parties, portant sur la reconduction de l’accord de pêche. Conscients que le climat actuel puisse, d’une certaine façon, affecter les prochaines négociations, les armateurs espagnols ont tenu récemment plusieurs réunions informelles, dans le but de coordonner leurs actions, afin d’exhorter le gouvernement espagnol à faire pression sur l’UE pour la signature d’un nouveau protocole qui signera le retour de plus d’une centaine de navires ibériques dans les eaux territoriales marocaines. «Cette mobilisation des armateurs espagnols est tout à fait normale. Chaque fois que l’accord approche de son expiration, le lobby des professionnels ibériques multiplie ses actions pour la signature du protocole de l’accord de pêche entre les deux parties», commente un armateur marocain du nord. En 2011, rappelons-le, au moment où le Parlement européen avait dit «Non» au renouvellement de l’accord entre le Maroc et l’UE, le lobby espagnol avait déjà fait du forcing pour l’approbation d’un nouvel accord.     

Pour l’heure, aucune date n’est encore fixée pour le lancement du premier round des prochains pourparlers entre l’UE et le Maroc. A la Fédération de la pêche en Espagne, on se dit inquiet à ce sujet. «Le protocole arrive à son échéance d’ici quelques mois. Normalement, les négociations devaient déjà être entamées pour la ratification de l’accord», souligne Javier Garrat Perez, SG de cette fédération, qui est aussi président d’Europêches (Fédération européenne des entreprises de pêche). Selon des sources professionnelles marocaines, le sujet pourrait être soulevé lors d’une prochaine rencontre euro-marocaine qui se tiendra début octobre prochain, à Vigo (Galicia) en Espagne. Cette rencontre, qui sera co-organisée par la Commission européenne et le gouvernement marocain, verra la participation des armateurs et des entreprises opérant dans le secteur de la pêche maritime de l’UE et du Maroc. Elle aura comme objectif de mettre en valeur l’importance de la coopération entre les entreprises des deux rives.

Les espagnols réussiront-ils, cette fois-ci encore, leur forcing?

Parallèlement aux actions menées par le lobby espagnol, le Polisario -avec certains eurodéputés- fait lui aussi du lobbying pour la non-reconduction de l’accord de partenariat de pêche. Ce qui ne devrait pas faciliter la tâche des entreprises espagnoles. Les prochaines négociations pourront être dures et devront achopper sur des divergences importantes, selon des sources marocaines proches du dossier. «Le Maroc veut certes la reconduction de cet accord de pêche avec l’UE, mais sous réserve de révisions de certains de ses aspects. Rabat entend même imposer de nouvelles conditions», confient les mêmes sources. Pour rappel, le Maroc a fait appel contre la décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) annulant, le 10 décembre 2015, ledit accord, estimant que son application aux zones du sud violait le droit international et les engagements de l’Union.  

Naîma Cherii

Voir aussi

PJD : Benkirane briguera-t-il un 3ème mandat?

Le Conseil national du Parti de la Justice et du Développement (PJD), réuni en session …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.