dimanche 26 mai 2019

Une Marocaine assiste au sol la sortie des astronautes dans l’espace pour réparer la SSI

La jeune ingénieure marocaine Rihab Sadik fait partie de l’équipe qui a assisté au sol, vendredi, la sortie de deux astronautes dans l’espace pour réparer la Station spatiale internationale (SSI).

Au Centre de contrôle des missions de l’agence spatiale américaine (NASA) à Houston, au Texas, Rihab Sadik, 27 ans, occupe le poste de Biomedical Flight Controller and Medical Operations Data Specialist. Dans le cadre de ses fonctions, elle est chargée de surveiller les indicateurs vitaux des astronautes et de s’assurer qu’ils maintiennent un rythme d’activité sain.

Née à Casablanca en 1992, Rihab a quitté le Maroc à l’âge de 9 ans pour s’installer avec ses parents aux Etats-Unis où elle a poursuivi ses études jusqu’à obtenir un diplôme de Bachelor en ingénierie biomédicale de l’Université Rutgers, au New Brunswick, dans le New Jersey, avant d’être recrutée en novembre 2016 dans son poste actuel par KBRwyle, un sous-traitant de la Nasa.

La sortie dans l’espace de ce vendredi devait être 100% féminine pour la première fois dans l’histoire, mais la NASA a opté finalement pour une équipe mixte.

La mission est désormais composée des astronautes Christina Koch et Nick Hague, au lieu de Mme Koch et d’Anne McClain, qui sont les deux femmes actuellement à bord de l’ISS, avec quatre hommes.

Lors de leur sortie vendredi, les deux astronautes devaient remplacer les batteries à l’extérieur de la Station spatiale internationale dans le cadre d’une importante mise à niveau du réseau d’énergie solaire.

Koch, la 14ème femme à effectuer une sortie dans l’espace, est arrivée à la station spatiale il y a deux semaines avec Hague. Anne McClain, qui est devenue la 13ème femme « spacewalker » la semaine dernière, est à bord depuis décembre.

Jusqu’à présent, plus de 200 hommes ont marché dans l’espace.

Une troisième sortie dans l’espace est prévue pour le 8 avril. McClain aura comme binôme le Canadien David Saint-Jacques.

Zineb Alaoui

Voir aussi

Tindouf : Une situation de plus en plus insoutenable

L’Association des Amis du Royaume du Maroc en Argentine (Asamimarg) a condamné la répression brutale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.