mardi 25 avril 2017

Salons de coiffure à Fès : L’Intérieur réagit à l’interdiction de la mixité

Après la décision du Conseil de la ville de Fès d’imposer aux salons de coiffure des normes dictant l’interdiction de la mixité, le ministère de l’Intérieur a réagi en rappelant à l’ordre le maire de la ville, Driss Azami Idrissi (islamiste du PJD).

Ainsi, une directive de la wilaya adressée au maire, datant du 2 février 2017, indique que les autorités s’opposent à toute mesure du Conseil qui serait contraire aux dispositions de la loi 113-14 relative aux collectivités territoriales. Selon l’article 100 de cette loi, le président du Conseil communal exerce les fonctions de police administrative dans les domaines de la prévention sanitaire, de la quiétude publique, de l’assainissement et de la circulation, à travers des mesures et décisions organisationnelles, sans aucune discrimination entre les sexes.

ML

Voir aussi

Produits du terroir : Au cœur du Marché solidaire de Casablanca

Le caractère moderne de son architecture, conjugué à la diversité et à l’accessibilité des produits …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.