jeudi 19 octobre 2017

Ramadan : Les traditions ressuscitées

Fortement attendu pendant toute l’année, le mois de Ramadan est, au-delà de sa forte charge religieuse et spirituelle, une occasion propice pour perpétuer les vieilles traditions et les us et coutumes du pays.

C’est ainsi que les actes de bienfaisance se multiplient en ce mois béni, avec distribution d’exemplaires du Saint Coran et organisation d’Iftar en faveur des démunis, sans oublier les opérations d’entretien et de nettoyage des mosquées et des cimetières.
Connus pour leur générosité, les Marocains accordent une attention particulière aux actes de charité et invitent volontiers les étrangers et voyageurs à leur table au moment de l’Iftar. De même, plusieurs cafés et restaurants offrent gracieusement des Iftar aux personnes les plus vulnérables de la société. Pour les associations locales, c’est aussi l’occasion d’organiser des activités culturelles et des soirées religieuses.
Pour les adeptes du sport, c’est également le mois par excellence des activités sportives, avec au menu des tournois de football et d’autres sports collectifs dans pratiquement tous les quartiers du pays. La réalisation des terrains de proximité a, en effet, favorisé la multiplication de ces tournois qui bénéficient à beaucoup de jeunes et de moins jeunes.
Pour échapper à la chaleur estivale, beaucoup de personnes se dirigent vers les plages, le temps d’une baignade, ô combien rafraîchissante en ce mois de juin! C’est aussi l’occasion d’effectuer des courses en groupe dans les forêts ou des footings en pleine ville.
Les fidèles voient en ce mois une occasion bénie de faire les prières de Taraouih et de lire le Saint-Coran, mais aussi de rendre visite aux proches et amis pour entretenir et raffermir les liens sociaux. Des concours de psalmodie et de mémorisation du Coran sont organisés presque partout dans le Royaume.
Pour les commerces, les affaires fleurissent avec la multiplication de mets et de plats. C’est ainsi que les commerçants étalent avec fierté les «Chebakiya», «Briouate», «Msemen» et autres délices. Les cafés ne désemplissent pas non plus durant ce mois-ci: les clients y affluent, notamment pour des parties de cartes.
Pour les plus jeunes, c’est le mois d’initiation. Les adultes leur expliquent la portée et la valeur de ce mois et les encouragent à jeûner, en particulier lors de la très attendue Laylat Al Qadr (la Nuit du Destin). Ils les encouragent aussi à se rendre le plus fréquemment possible à la mosquée en ce mois-ci, avant de partager ensemble la joie de l’Iftar. Aucun enfant (aucun homme) n’est près d’oublier la fête de son 1er jour de jeûne, sa première veillée religieuse la nuit du 27 Ramadan et son premier Aïd Al Fitr, après avoir fait son baptême de feu et jeûné, d’abord une demi-journée que les mamans (dans une intelligente initiation, héritée de leurs mères aussi), cousaient à une autre demi-journée pour en faire un jour entier. Et puis, c’est une journée entière… et trois jours… et la semaine… Ce sont là des coutumes qui reviendront chaque année avec le Ramadan car, ça, c’est Sidna Ramadan.

HD

Voir aussi

Maroc/AXA Assurance : Une solution dédiée aux accidents du travail

AXA Assurance Maroc et AXA Assistance lancent une solution d’assistance spécifique aux accidents du travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.