samedi 21 octobre 2017

Mobilité urbaine : Wafasalaf fédère les compétences

Wafasalaf a organisé, le 6 décembre 2016, en partenariat avec la wilaya de Casablanca, une conférence-débat autour de la «Mobilité urbaine».

Cette rencontre, à laquelle ont pris part Khalid Safir, wali du Grand Casablanca, Mohammed Bourrahim, adjoint du maire de la ville en charge de la mobilité, Youssef Draiss, Directeur général de Casa Transport et Nabil Belabed, Directeur général de Casa Développement, a été l’occasion de débattre autour de la thématique de la mobilité urbaine et de la nécessité de faire des transports urbains des amis de l’environnement. Les intervenants ont tous mis l’accent sur la notion de  qualité de vie en ville et de liberté de mouvement, en tant qu’outils essentiels pour les habitants des métropoles. Ils ont rappelé que la liberté de mouvement et de transport dans les grandes villes du Royaume, notamment à Casablanca, se retrouve plus que jamais au centre des débats, étant donné son impact sur le dérèglement climatique.

Par souci écologique

En effet, le transport urbain est aujourd’hui responsable de 2,3 Gt CO2eq par an. Un chiffre qui pourrait doubler d’ici 2050, ont estimé les intervenants à cette conférence-débat. D’ailleurs, la Présidente du directoire de Wafasalaf, Laila Mamou, a rappelé que la société qu’elle dirige accorde une importance majeure à la question du transport qui respecte l’environnement. Elle a rappelé que Wafasalaf met sur le marché le produit «Salaf Ecolo Sayarati» pour le financement des voitures hybrides. Une façon pour cette société de crédit de contribuer à la sensibilisation des citoyens et à promouvoir les biens d’équipement préservant l’environnement, a-t-elle fait savoir.

De son côté, Youssef Draiss a rappelé que, depuis la mise en circulation du tramway casablancais fin 2012, la conception même du transport urbain écologique a évolué considérablement à Casablanca. Le Directeur général de Casa Transport a rappelé que le souci majeur de la société en charge de la gestion du tramway de Casablanca, dont il est responsable, est la satisfaction des usagers de ce nouveau mode de transport et est en tête des priorités de Casa Transport, abstraction faite du déficit que cela engendre.

Pour sa part, le wali du Grand Casablanca, Khalid Safir, a souligné que le Maroc accueillait, il y a  encore quelques jours, la COP22, un rassemblement international majeur sur la question climatique. Selon Safir, rien que l’organisation de cet évènement sur le territoire national est une preuve de l’engagement sans faille du Maroc en faveur de l’environnement, dont la mobilité urbaine écologique fait partie. Le même constat a été dressé par le Directeur général de Casa Développement. Nabil Belabed a ainsi rappelé que, dans un Maroc qui bouge, une entreprise qui réussit ne peut être qu’une entreprise qui prend en compte son écosystème et s’implique auprès des communautés. Il a donné l’exemple de Wafasalaf qui a obtenu, en 2014, le  Label RSE de la CGEM pour son engagement dans le développement.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

ONEE : Programme de formation de cadres guinéens

Un programme de formation a été réalisé par l’Office National de l’Electricité et de l’Eau …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.