jeudi 23 novembre 2017

Maroc-OMS : La stratégie 2017-2021 signée

Le ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont signé la Stratégie de coopération entre le Maroc et l’OMS pour la période 2017-2021. Signée par le Secrétaire général du ministère de la Santé, Abdelali Belghiti Alaoui et le représentant de l’OMS au Maroc, Yves Souteyrand, cette Stratégie identifie les domaines de coopération pour lesquels l’expertise et les capacités de l’OMS vont constituer une valeur ajoutée pour la santé au Maroc.

L’élaboration de cette Stratégie a tenu compte du chemin parcouru en matière de mise en œuvre des réformes du système de santé marocain, ainsi que du programme global de l’OMS, notamment l’effort déployé à l’échelle internationale en vue de la réalisation des Objectifs du développement durable (ODD). La Stratégie de coopération s’aligne également sur le plan-cadre des Nations Unies d’aide au développement (UNDAF) 2017-2021, qui constitue le cadre de coopération stratégique entre le Maroc et le système des Nations Unies.
La stratégie de coopération repose sur quatre axes et priorités nationales d’intervention, à savoir le renforcement de l’accès équitable des populations à des services de qualité, un coût abordable en vue de tendre vers la couverture sanitaire universelle, la contribution à la réalisation des ODD et la réduction des inégalités en santé et de la charge de morbidité et de mortalité. Les axes stratégiques sont déclinés en 16 domaines d’action qui concernent, notamment, l’appui à la réforme des soins de santé primaires orientée vers le développement de la médecine de famille, le renforcement de l’offre de services pour les personnes en situation de handicap, les personnes âgées et les migrants et l’accompagnement de la mise en œuvre de la stratégie nationale multisectorielle de lutte contre les maladies non transmissibles, particulièrement le développement de la santé mentale et des soins palliatifs…
La stratégie sera concrétisée par la mise en œuvre des programmes de travail biennaux couvrant la période 2017-2021, avec l’appui technique et financier de l’OMS.
Des évaluations de deux genres sont prévues, la première à mi-parcours en interne au milieu de l’année 2019 et la seconde en externe à la fin de la mise en œuvre de la stratégie de coopération en 2021, en vue de déterminer si les réalisations ont contribué à la mise en œuvre de la stratégie sanitaire nationale et à l’atteinte des cibles des ODD.
Elle permettra, en outre, d’apprécier le degré de coordination et de convergence de la stratégie de coopération du pays avec le plan-cadre des Nations Unies.

Voir aussi

Inwi : Les métiers d’avenir présentés aux jeunes

Quelles filières de formation choisir? Quels métiers exercer? Quelles compétences faut-il acquérir et quelles attitudes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.