mardi 12 décembre 2017

L’Université Al Akhawayn accréditée NEASC

L’Université Al Akhawayn a obtenu l’accréditation NEASC pour 5 ans et signe une 1ère marocaine et africaine. Driss Ouaouicha, son président, nous décrit le chemin parcouru vers cette consécration.

L’Université Al Akhawayn a décroché l’accréditation du NEASC (New England Association of Schools and Colleges), prestigieux label attestant de la qualité de l’enseignement dispensé par l’établissement, ainsi que l’intérêt porté sur les programmes, les enseignants et les étudiants. Ainsi, Al Akhawayn est aujourd’hui la première institution non-américaine de l’enseignement supérieur au Maroc et en Afrique à avoir obtenu cette accréditation. Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib (BAM) et chancelier d’Al Akhawayn, a déclaré, en marge de la cérémonie d’obtention de ladite accréditation: «L’Université Al Akhawayn a été accréditée par une institution des plus prestigieuses aux Etat-Unis, parce que c’est elle qui accrédite Harvard et MIT et, par conséquent, nous sommes très heureux d’avoir obtenu qu’elle reconnaisse que nous sommes au diapason de ses exigences». Pour sa part, Driss Ouaouicha, président de l’établissement, a expliqué que «cette accréditation donne à nos diplômes une reconnaissance internationale et donc nos étudiants n’auront aucune difficulté à s’inscrire dans des établissements américains». Et de poursuivre: «Elle nous donne également la possibilité de recruter à l’international et de bénéficier du soutien financier des Etats-Unis». En effet, grâce au NEASC, Al Akhawayn peut désormais prétendre au droit de bénéficier des bourses octroyées par le système éducatif américain, au même titre que les universités américaines, telles que Harvard University, MIT, Yale University, Boston College, Boston University, Berkley College of Music et Tufts University (également bénéficiaires de ladite accréditation), mais aussi la Lebanese American University et l’Ecole Hôtelière de Lausanne. D’ailleurs, l’Université est actuellement, selon Driss Ouaouicha, en négociation avec une fondation internationale pour le soutien financier d’un groupe d’étudiants en ingénierie, à fréquence annuelle. A ce sujet, le président de l’université confie que «cette institution va contribuer à hauteur de 70% pour chaque étudiant et nous, on se charge des 30% qui restent». Grâce à la finalisation de l’accréditation NEASC, il est à escompter que cet accord sera très bientôt conclu.

Mehdi Mouttalib

Interview de Driss Ouaouicha, président de l’Université Al Akhawayn

«Le système américain, près de chez vous»

Que procure l’accréditation NEASC à l’Université Al Akhawayn?

Décrocher l’accréditation NEASC, c’est réaliser l’un des rêves des fondateurs de l’Université Al Akhawayn. Mais c’est surtout l’assurance de la qualité actuelle de l’institution, de ses axes stratégiques, de ses procédures, de son fonctionnement et de son rapport avec les programmes, les enseignants et les étudiants. Al Akhawayn est aujourd’hui la 1ère université non-américaine accréditée en Afrique par une commission aussi prestigieuse que l’est la NEASC. Cela nous impose toutefois un suivi continu de cette qualité pendant 5 ans. Pour nos lauréats, cela signifie une équivalence des diplômes aux Etats-Unis.

Quels ont été les principaux critères d’évaluation qui ont valu à Al Akhawayn cette accréditation?

Les critères de qualité qui conditionnent l’obtention ou non de cette accréditation sont au nombre de 9: mission et vision, planification et évaluation, organisation et gouvernance, programmes académiques, les étudiants, le soutien à l’enseignement et l’apprentissage, les ressources institutionnelles, l’efficacité éducative et l’intégrité et la transparence. Et c’est parce que l’Université Al Akhawayn s’est distinguée dans l’ensemble de ces critères que l’accréditation NEASC lui a été accordée.

Quel est le processus qui a été respecté ou modifié pour atteindre cette certification?

Tout d’abord, l’éligibilité: durant les six premiers mois de l’année 2010, un 1er rapport d’auto-évaluation a été soumis, en juin, en vue d’étudier l’éligibilité de l’Université à soumissionner. Une 1ère commission a effectué une visite à l’Université en vue de vérifier sur place les données fournies, visiter les installations et s’entretenir avec les étudiants, les professeurs et le personnel administratif. Suite à cette visite, l’Université Al Akhawayn a été acceptée comme candidate à l’accréditation en décembre 2010. La première étape a ainsi été franchie. Vint ensuite la candidature qui a marqué la 2ème phase, enclenchée en février 2011. Un comité élargi, constitué d’une quarantaine de professeurs, administratifs, étudiants et lauréats, a entamé un 2ème round d’auto-évaluation, y compris les actions à mettre en place pour améliorer les points identifiés lors du premier rapport, tels que la mise en place d’un bureau de recherche institutionnelle qui permettrait d’élaborer des tableaux de bord d’aide à la décision, améliorer la recherche et la publication, formaliser certains processus, etc. Une 2ème visite par une commission d’académiciens, membres de l’Association a eu lieu en mars 2012 en observant la règle d’impossibilité pour un évaluateur de visiter deux fois la même institution. Ensuite, s’agissant de l’auto-évaluation, il a été question de préparer un rapport biennal et de passer en revue les améliorations apportées depuis le dernier rapport en date. L’Université a ainsi préparé sa 3ème auto-évaluation début 2014, qui a été suivie d’une visite par une commission en novembre 2014. Comme à l’accoutumée, cette équipe d’évaluateurs a soumis son rapport faisant état de la préparation de l’Université à continuer le processus. Les années 2015 et 2016 ont été décisives, car elles représentaient le sprint final vers l’accréditation. Le 4ème rapport d’auto-évaluation a été soumis fin 2016 et une visite prévue pour mars 2017. Cette équipe, comme les autres, s’est entretenue avec les étudiants, les professeurs, les membres du personnel administratif et les responsables, ainsi que des lauréats.

Est-il prévu d’approfondir les relations entre vous et les universités américaines?

Bien entendu. Avec l’accréditation NEASC en main, nous œuvrerons à l’agrandissement du réseau de nos partenaires qui est déjà conséquent, par voie d’échanges académiques entre professeurs et étudiants.

Propos recueillis par Mehdi Mouttalib

Voir aussi

Hôpital militaire de Rabat : Le Roi y inaugure un centre de cardiologie «Top» !

SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-Major général des Forces Armées Royales …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.