mercredi 19 décembre 2018

Le Maroc participe au «Viva Technology Paris 2018»

Le Salon Viva Tech, une grand-messe de l’innovation digitale dans le monde, a ouvert ses portes, jeudi, à Paris avec la participation de milliers de startups de nombreux pays dont 16 en provenance du Maroc.

Au nombre des délégations officielles ayant fait le déplacement à l’occasion de ce prestigieux événement de trois jours figure celle du Royaume, laquelle est conduite par le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, et composée d’acteurs clés de l’écosystème digital et de l’innovation.

Une soixantaine de grands noms de la technologie mondiale, au nombre desquels figurent les patrons de Facebook (Mark Zuckerberg), Microsoft (Satya Nadella) Uber (Dara Khosrowshahi), IBM (Ginni Rometty) et SAP (Bill McDermott) ont également répondu présents à ce Salon après avoir été convié la veille par le président Français Emmanuel Macron à une rencontre de grande envergure baptisée «tech for Good», au cours de laquelle ils ont rencontré des investisseurs et des intellectuels.

Le Salon Viva Tech, dans un foisonnement coloré d’initiatives et d’innovations, met cette année à l’honneur les startups africaines dont une centaine sont présentes, avec une représentation officielle de plusieurs pays comme le Maroc, le Rwanda, l’Afrique du Sud, la Tunisie ou le Nigeria.

Co-organisée par le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce, et de l’économie numérique, l’Agence du développement digital et l’Agence nationale de réglementation des Télécommunications, la participation marocaine, la première du genre, a pour objectifs de présenter l’écosystème tech marocain et de le positionner sur l’échiquier international de l’innovation technologique, auprès des investisseurs et grands donneurs d’ordres mondiaux.

Le pavillon Maroc à cette 3ème édition de Viva Tech, qui a été inauguré jeudi par M. El Alamy en présence de l’ambassadeur du Maroc en France, M. Chakib Benmoussa et de nombreuses personnalités, servira de vitrine aux projets des start-up développés dans les domaines du healtech, de l’agritech, du greentech et du govtech, notamment.

Les 16 start-ups marocaines qui ont été sélectionnées pour prendre part à ce grand rendez-vous high tech mettront à profit ce Salon pour présenter leurs innovations, échanger avec les intervenants du secteur et établir des relations avec les investisseurs et grands groupes présents.

En vue de valoriser au mieux le savoir-faire des start-ups et leur assurer la visibilité requise, plusieurs activités, animations et rencontres sont au programme de la participation marocaine, notamment un Side Event qui sera organisé vendredi par l’Agence du développement du digital (ADD) pour promouvoir le Maroc en tant que hub digital africain.

Toutes ces initiatives s’inscrivent dans le cadre de la volonté du Royaume d’augmenter la visibilité de l’écosystème technologique national, de partager les visions et expériences et de renforcer la coopération avec les partenaires présents, africains en particulier, dans le dessein d’accélérer la croissance de l’écosystème digital du continent et en faire un levier actif de développement et de progrès.

Au programme de l’inauguration de ce Salon, qui devra accueillir quelque 80.000 visiteurs samedi, figure un discours du président Emmanuel Macron, en présence du président rwandais Paul Kagamé, en visite en France.

M. Macron s’était félicité mercredi soir à l’issue de l’évènement «tech for Good» d’avoir obtenu de plusieurs géants mondiaux du numérique des engagements pour le «bien commun», de la protection sociale à l’éducation.

Plusieurs groupes ont en effet annoncé des mesures sociales et éducatives ou des investissements, dont Uber et Deliveroo qui offriront à leurs personnels en Europe une protection sociale privée. Facebook devrait annoncer de son côté des investissements dans l’Intelligence artificielle en France.

LR

Voir aussi

ONU : Adoption de la résolution marocaine sur la promotion du tourisme durable

La Deuxième Commission chargée des questions économiques et financières de l’Assemblée générale de l’ONU a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.