dimanche 23 avril 2017

La langue chinoise enseignée à Medersat.com de le Fondation BMCE Bank

Leila meziane benjelloun BMCE

L’Institut Confucius a paraphé une convention avec la Fondation BMCE Bank pour l’appui à l’innovation linguistique dans les écoles du réseau Medersat.com.

La Fondation BMCE Bank a introduit la langue chinoise à l’école Medersat.com. En effet, cette Fondation et l’Institut Confucius de formation et d’enseignement de la langue chinoise ont signé une convention pour mener une première expérience en innovation pédagogique et linguistique au sein des écoles du réseau Medersat.com, vendredi 20 juin 2014 à Casablanca.
Après l’arabe, le français et l’amazigh, enseigner le chinois, langue d’avenir, dans les écoles Medersat.com. Une idée lumineuse qu’a eue le Président du groupe BMCE, Othman Benjelloun et qu’a mise à exécution son épouse, la Présidente de la Fondation BMCE, Leïla Meziane Benjelloun, avec l’appui de l’ambassade de Chine.
La Fondation BMCE compte ainsi introduire le chinois en cinquième et sixième années primaires à Medersat.com Bouskoura. «Ceci revêt l’intérêt que portent les deux parties à l’innovation pédagogique, particulièrement dans le domaine de l’enseignement des langues», a déclaré Leila Mezian Benjelloun.

La cérémonie de signature de la convention a eu lieu à la tour BMCE, à Casablanca, en présence du Président Othman Benjelloun, de l’ambassadeur de la République de Chine, Sun Shuzhong, de Driss Mansouri, président de l’université Hassan II, de l’ex-ministre et député Lahbib El Malki, ainsi que d’un grand nombre de responsables du groupe BMCE et de l’Institut Confucius.
Ce dernier est un établissement culturel public à but non lucratif. Implanté depuis 2004 par la République populaire de Chine dans plusieurs villes du monde, il a pour objectif de dispenser des cours de chinois, de soutenir les activités d’enseignement locales, de délivrer les diplômes de langue HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi) et de participer à la diffusion de la culture chinoise. Ses branches se soumettent à la loi du pays où elles se trouvent et à la surveillance et l’inspection du département compétent de l’éducation du pays. «Les deux parties cherchent, à travers cette convention, à mettre en commun leurs expertises et ressources pour accompagner les politiques publiques de promotion de la qualité de l’apprentissage des langues étrangères», a souligné la présidente de la Fondation BMCE Bank.
En ce qui concerne la qualité de l’apprentissage, l’assistance a pu prendre connaissance, à travers un film tourné dans Medersat.com Bouskoura, école pilote pour cette expérience, des méthodes pédagogiques de l’Institut Confucius. Les gamins de Bouskoura sont apparus ravis d’apprendre, en compagnie de leur enseignante chinoise, le parler mandarin, l’écriture, la lecture et même la nourriture à l’aide de baguettes…
Cette convention s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des politiques et programmes publics en matière d’enseignement primaire. Elle intervient également en application des dispositions de la Charte nationale d’éducation et de formation concernant l’introduction d’une seconde langue étrangère en fin de cycle primaire, en l’occurrence en 5ème et 6ème années de l’école Medersat.com Bouskoura. «La convention vient consolider l’implication continue de la Fondation, à travers toutes les régions du Royaume, en matière d’implantation des écoles du réseau Medersat.com, de développement de l’enseignement préscolaire et primaire, de recherche et d’innovation pédagogiques, de politique éducative linguistique et de renforcement des capacités locales en faveur des enfants des régions rurales», a ajouté la présidente de la Fondation.
Pour sa part, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Maroc a déclaré que cette initiative s’inscrit dans le droit fil des efforts déployés pour promouvoir les relations entre la Chine et le Maroc dans les domaines politique, économique et culturel, avant d’ajouter: «Les deux pays ont affiché une volonté incontestable d’aller de l’avant dans la consolidation et l’élargissement de leur coopération».
Quant à l’esprit-même des écoles Medersat.com, c’est Brahim Benjelloun Touimi, administrateur directeur général délégué de BMCE Bank qui, dans son mot d’introduction, l’a rappelé dans les meilleurs termes en citant ce proverbe chinois: «Si tes projets portent sur un an, plante du riz, sur 10 ans, plante un arbre et sur un siècle, éduque les hommes».
A titre de rappel, la Fondation BMCE Bank avait remporté l’un des six trophées décernés par le World Innovation Summit for Education (Wise Awards 2013) durant l’année 2013. Ce trophée a lui été octroyé en reconnaissance des apports de son projet Medersat.com, devenu une référence en termes de pragmatisme pédagogique et de proximité sociale.

Anas Hassy

Voir aussi

Le nouveau visage de Casablanca se dessine

Le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi 31 mars 2017, à la pose de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.